Publicite

Côte d’Ivoire : Grève des enseignants, la chefferie de Guiberoua interpelle le parlement

Face à l’absence des cours depuis bientôt deux mois dans la région du Gôh, la chefferie de Guiberoua (département Gagnoa), a interpellé dimanche, le Parlement ivoirien, l’invitant à « réagir » devant la situation de blocage constatée.
Publicite

Le chef du village de Grand Belem (sous-préfecture de Guiberoua), Okou Célestin, a fait cette adresse à la députée de la localité, lors d’échanges publiques entre la parlementaire et une centaine de chefs de villages, de leaders communautaires et de présidents de jeunes, tenue à l’inspection primaire de Guiberoua.

Il a été suivi par le chef central de Guiberoua, Dizoé Bro Robert, également chef du canton Drihi, qui a appelé la vice-présidente de l’Assemblée Nationale, Dogo Myss Belmonde, à être l’interlocutrice auprès de ses collègues, afin que l’institution aide à la reprise des cours en Côte d’Ivoire.

« S’il n’y a pas d’école jusqu’à la fin mars, nous aurons consommé l’année blanche », s’inquiète la députée, qui sans se prononcer sur le fond des discussions et négociations entre les syndicats de l’éducation-formation et le gouvernement, a lancé un appel solennel pour une reprise des cours, en vue de sauver l’école.


Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1708360 : 1.63 mb
MEMORY : 1486168 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.