Publicite

Côte d’Ivoire : Haro sur Gouza Nahounou sur les réseaux sociaux par les Gors après sa rencontre avec Amadou Gon Coulibaly

La cyberactiviste ivoirienne Gouza Nahounou, vivant en France a été reçue par le premier ministre, Amadou Gon.
Publicite


Au menu de cette rencontre, selon des informations relayées, la participation de la diaspora ivoirienne à la cohésion sociale, et au développement de leur pays.

Au sortir de celle-ci, Gouza Nahounou a tenu à remercier les autorités ivoiriennes notamment son hôte du jour.

« Citoyen (ne)s ivoirien de la diaspora, désormais nous comptons, nous ne serons plus les oubliés de la république....

Le chef du gouvernement, le premier ministre amadou Gon Coulibaly m’a accordé une audience à cet effet comme nous l’avons toujours souhaité à travers plusieurs vidéos.

Les préoccupations des ivoirien(e)s de la diaspora ont été au cœur de nos discussions.

Le premier ministre amadou gon Coulibaly, m’a affirmé avec détermination que nos préoccupations seront au cœur de la politique du gouvernement.

Mes ami(e)s, à vous cette majorité silencieuse, comme nous l’avons souhaité, j’ai été, j’ai vu et je m’engage, auprès de vous et avec vous, afin de sensibiliser d’avantage la diaspora ivoirienne et africaine à être des citoyen(en)s républicain(e)s pour la république, parce que la république c’est nous.

Nous devons être utiles afin de participer efficacement au développement social et économique de notre pays.

La côte d’ivoire émergente a aussi besoin de nous. Alors soyons utiles, soyons citoyens, soyons républicains pour faire de la côte d’ivoire un pays leader.

Je tenais à remercier profondément le chef du gouvernement, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Monsieur le premier ministre, merci d’avoir été très attentif à nos préoccupations. 
Merci monsieur le premier ministre, pour votre sens du service public.

Merci monsieur le premier ministre pour votre ouverture d’esprit, pour ce bel échange solennel et fraternel. Aussi merci pour votre sens de l’humour.

Gouza Nahounou femme libre, femme, citoyenne, femme républicaine, femme engagée pour la paix et la cohésion sociale », peut-on lire sur la page de celle-ci.

Gouza Nahounou la détestée des GORS

Par contre, l’on ne peut imaginer que cette rencontre passe inaperçue chez les Gbagbo ou Rien (Gor) actif sur la toile et fervent partisan de l’ancien président ivoirien, détenu à la Haye depuis la fin de la crise postélectorale de 2011.

En effet, sur deux postes de deux internautes certainement des Gors sur lesquels on pouvait lire « tout ça pour ça » ; « Gouza Nahounou après avoir insulté le couple présidentiel Gbagbo peut maintenant entrer au palais pour service rendu au régime Dramane Ouattara.

Et tout ça pour des photos avec mollets on dirait pour criquets (…) » ; autrement dit tous ces post anti Gbagbo pour être reçue par le régime qui l’a renversé, l’on devine aisément que cette rencontre va faire des vagues chez ces derniers.

Surtout que les Gors reprochent à Gouza Nahounou de nager à contre-courant de leur travail de sape sur les réseaux sociaux contre le pouvoir actuel, elle qui est de la même ethnie Bété de par son père que l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, et s’étonnent qu’elle ne le soutienne pas dans « sa dure épreuve ».

Au lieu de cela, elle démonte toutes leurs analyses et commentaires au point de les faire passer pour des haineux, des revanchards, estimant que le peuple Ivoirien qui a « durement souffert de la crise de 2011 », ne peut s’arrêter et se nourrir de haine et de vengeance, parce qu’un ancien président est en prison.

C’est encore elle qui a trouvé que la chanson « Allons à Gagnoa », d’un groupe Zouglou de la place, qui fait l’apologie d’une région et l’ancien chef d’Etat, n’est pas approprié au contexte actuel aspirant à une réconciliation et d’une unité entre les fils et filles du pays.

Cette rencontre avec le premier Amadou Gon Coulibaly, de Gouza Nahounou, face aux réactions des GORS, est visiblement perçue par eux comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase dans leur relation déjà électrique ; et augure des jours de clashes enflammés sur les réseaux sociaux comme il en est le cas depuis plusieurs années.

Casimir Boh/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1737432 : 1.66 mb
MEMORY : 1496328 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.