Côte d’Ivoire : Inauguration de l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) ce jeudi, voici les attaques armées en 2021

C’est ce jeudi que le Premier ministre ivoirien Patrick Achi et le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian inaugure l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) à Jacqueville. A cette occasion, un accord intergouvernemental entre la France et la Côte d’Ivoire relatif au fonctionnement et à l’organisation de l’académie sera également signé.   

A la suite de cette inauguration, M. Jean-Christophe Belliard, Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, et le Général Thierry Marchand, Directeur de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, réuniront à 17 heures, à l’hôtel Ivoire, les pays et organisations partenaires ayant manifesté un intérêt à soutenir l’AILCT.

Jean Yves Le Drian s’entretiendra dans l’après-midi avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

5 attaques armées en Côte d’Ivoire en 2021

Juin 2020 – juin 2021, en seulement un an, le pays a fait l’objet de cinq (5) attaques armées. Ces raids ont fait au moins 19 morts dans les rangs des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI).

C’est dans la nuit du 10 au 11 juin 2020 qu’un poste des forces ivoiriennes a été attaqué la première fois, pour cette période de 2020 à 2021. Basé à Kafolo, un village situé au nord du pays à la frontière avec le Burkina Faso, ce poste avait été ciblé par des hommes armés non identifiés. Les forces armées ivoiriennes y avaient perdu 14 soldats.

Kafolo, et Kolobougou le 29 mars 2021 (Acte 2)

Dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 mars 2021, le même poste de Kafolo a été visé par une attaque armée. Cette fois, les assaillants avaient été repoussés par les forces ivoiriennes. Le bilan faisait état de six morts, dont deux soldats, un gendarme et trois « terroristes ».

Le jour même, une deuxième attaque visait un poste de gendarmerie à Kolobougou, localité également située à la frontière avec Burkina Faso. Un gendarme y avait perdu la vie et un autre blessé, selon l’armée. Ces attaques n’ont pas été revendiquées.

Le camp militaire de N’dotré à Abidjan pris pour cible le 12 avril 2021

Dans la nuit du 21 avril 2021, une autre attaque armée est menée dans la ville d’Abidjan la capitale économique du pays. C’est la base militaire de N’dotré dans la commune d’Abobo qui est visée. Cette caserne est celle où sont formés et préparés les militaires devant faire partie du bataillon projetable pour la mission onusienne au Mali. Le bilan est de trois morts et un blessé.

Le village de Tougbo ciblé le 7 juin 2021

C’est la cinquième attaque en un an. Elle est survenue dans la nuit du lundi 7 juin 2021 et a visé la localité de Tougbo, située dans la région du Bounkani, département de Téhini et frontalière du Burkina Faso. Selon le communiqué de l’Etat-major des armées de Côte d’Ivoire, cette attaque a fait un mort, il s’agit d’un soldat ivoirien des suites de ses blessures.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1809648 : 1.73 mb
MEMORY : 1580368 : 1.51 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.