Côte d’Ivoire : Jeux de hasards et paris sportifs, en perte de vitesse, la LONACI appelle l’Etat à renforcer son monopole dans le secteur

En perte de vitesse dans le milieu des jeux de hasard et paris sportifs en ligne, la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire (LONACI) appelle à l’aide l’Etat ivoirien. Face à ce qu’elle qualifie de concurrence déloyale, la LONACI exige du Gouvernement la mise en place de mesures pour asseoir son monopole.

La LONACI s’en remet aux pouvoirs publics

Au regard de la prolifération des jeux de hasards parallèles comme Ghana Lotto et les sites de paris en ligne sportifs tels que Sport Cash ou encore Bet Clic, la loterie nationale de Côte d’Ivoire ne sait plus à quel saint se vouer. Excédée par ce qu’elle qualifie de concurrence déloyale, la LONACI a entrepris la saisine des juridictions pour faire fermer les sociétés concurrentes ou au moins diminuer leurs capacités. M. Kouamé Yao, chef de service judiciaire de la LONACI informe que « La LONACI a saisi le tribunal du commerce qui a rendu une ordonnance. Cette ordonnance fait injonction aux fournisseurs d’accès internet de bloquer, sinon de rediriger ces sites sur le site web de la LONACI qui propose des paris sportifs. ». Quant au Ghana Lotto, beaucoup de ses propriétaires d’agences en Côte d’Ivoire ont été récemment arrêtés, notamment à Marcory. La LONACI entend poursuivre cette traque afin d’asseoir définitivement son monopole dans ce secteur. En outre, par solidarité et intérêts communs, la LONACI se fait l’apôtre de l’Etat : «C’est autant de recettes, de taxes aussi qui échappent en même temps à la fiscalité. Il faut que le monopole de la LONACI soit renforcé, que l’Etat mette les moyens à notre disposition pour réprimer les sites illégaux », a souhaité Dramane Coulibaly, directeur général de la LONACI.

Et pourtant la LONACI assure ne pas s’enrichir sur le dos des joueurs

La LONACI dénonce donc un système informel illégal mis en place par la concurrence et qui échappe à la fiscalité. Aussi, elle assure ne pas s’enrichir sur le dos des joueurs contrairement à ce que racontent ses détracteurs. C’est ce que soutient Baba Ouattara, directeur commercial de la LONACI. « Nous avons un taux de commission de 14% et dans tous les pays de la sous-région vous n’allez pas trouver cela. Ça veut dire, pour une société bien établie qui paie ses taxes, vous n’allez pas trouver un taux de commission aussi élevé.».

Selon l’entreprise d’Etat, les gains générés se répartissent comme suit :

-50 à 60% des bénéfices reviennent aux joueurs ;

-10% pour la redevance ;

-10% pour les partenaires techniques et les commissaires de réseaux ;

-et 30% pour les charges internes et les œuvres sociales. 

Précisons que le nouveau PCA de la LONACI est Lenissongui Wenceslas Coulibaly, ancien directeur de cabinet de Bédié. Il remplace à ce poste, M. Traoré Adam-Kolia.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1710584 : 1.63 mb
MEMORY : 1504336 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.