Publicite

Côte d’Ivoire : Joël N’Guessan du RDR fustige le discours en Baoulé aux chefs Akan d’Henri Konan Bédié

Le message en langue Baoulé, l’ethnie d’Henri Konan Bédié, président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), à Daoukro aux chefs Akans, en marge de la huitième rencontre du bureau politique, semble déranger Joël N’Guessan, le sulfureux Vice-Président du RDR chargé de la Région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro du parti au pouvoir le Rassemblement Des Républicains (RDR).
Publicite

En effet, à cette occasion, Henri Konan Bédié s’exprimant dans cette langue vernaculaire avait sollicité leur soutien face à la vague déferlante des dissidents et de leur ancien allié, le RDR à cause de leur retrait du RHDP parti unifié, puis expliqué qu’il s’est retiré de l’alliance politique RHDP parce que son président, Alassane Ouattara lui avait demandé de lui vendre le PDCI, ce qu’il avait refusé.

Pour Joël N’Guessan, le sulfureux porte-parole du parti au pouvoir le Rassemblement Des Républicains (RDR), « c’est avec une grande tristesse » qu’il a écouté son discours aux allures de « l’ivoirité ».

« Son discours me rappelle les temps où le concept de l’ivoirité qu’il a lancé était devenu le leitmotiv de la politique en Côte d’Ivoire.

L’ivoirité qui a fragilisé le tissu social d’une nation ivoirienne qui était en pleine construction.

C’est pourquoi j’ai été attristé de constater que l’ancien Président de la République de Côte d’Ivoire, celui-là même qui a été le second père de la Nation après la mort de Félix Houphouët Boigny (Président Fondateur de la Côte d’Ivoire moderne) nous ramène au clanisme », a-t-il critiqué, rappelant selon lui les conséquences de ce concept sous le temps de règne d’Etat d’Henri Konan Bédié.

« Nous avons connu les conséquences de l’ivoirité : des crises politiques interminables avec leurs corolaires de milliers de morts. Nous ne devons pas tolérer le repli clanique que le Président Bédié veut imposer aux Akans en général.

Les Akans, les Abrons et les Atchans ne se laisseront pas distraire par ceux qui n’ont pas su gérer l’héritage de notre grand père Félix Houphouët-Boigny », a-t-il encore ajouté.

Pour rappel, le 24 septembre dernier, dans un tourment politique, le président du PDCI-RDA avait rencontré le bureau politique pour réaffirmer les décisions politiques du 17 juin 2018 annulées par une décision de justice.



Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1700816 : 1.62 mb
MEMORY : 1484912 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.