Côte d’Ivoire : Jour J – 2, le stade Félix Houphouët Boigny prêt à recevoir les 100.000 personnes

Nous sommes à 48 heures de l’évènement qui cristallise la vie politique ivoirienne depuis plusieurs semaines : le Congrès RHDP. Le rappel des troupes bat son plein, la mobilisation serait totale dans certaines villes du pays. Aussi, selon les organisateurs de cette ultime démonstration de force, tout est fin prêt pour accueillir les 100.000 personnes attendues au stade Félix Houphouët-Boigny, ce jour-là.


Le stade Félix Houphouët Boigny est prêt pour accueillir la marée humaine

Nous sommes à 48 heures du Congrès tant attendu du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), ce congrès de l’abandon et de la passe des tabourets.

Selon les organisateurs de l’évènement, l’enceinte prévue pour accueillir les 100.000 militants et militantes de la coalition au pouvoir est fin prête. Le stade Félix Houphouët Boigny aa fait peau neuve pour être à la hauteur du rendez-vous. L’ère de jeu est déjà tapissée pour protéger la pelouse, l’estrade déjà montée et la sonorisation disposée. Selon certaines indiscrétions, les tribunes auraient été partagées entre les différentes délégations, les différentes tribus. Parlant justement de délégations et de tribus, elles viendront de toute la Côte d’Ivoire par convois successifs, dès ce jeudi.

Des délégations venues de toutes les régions de Côte d’Ivoire

Environ 100.000 personnes sont attendues au Congrès du 26 janvier 2019. Un chiffre raisonnable au regard de la mobilisation et surtout compte tenu des capacités du stade Félix Houphouët Boigny qui offre 40.000 places assises. Le reste du contingent occupera la pelouse et tout l’espace alentour.

Les différentes délégations de l’intérieur du pays auraient commencé à rallier la capitale ivoirienne, ce jeudi. Les convois de Korhogo, par exemple, se seraient déjà mis en route, après distribution de pains, sardines et sacs de riz, pour motiver les uns et les autres, rapporte-t-on.

En tout cas, le RHDP n’a pas droit à l’erreur ce samedi. En cas de fiasco, disons de « poteau » pour parler comme les Ivoiriens, c’est toute honte bue que cadres et militants rentreront dans leurs villes, bastions ou QG respectifs. Et l’opposition, qui n’attend que ça, s’en délectera en prenant tout son temps.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1694784 : 1.62 mb
MEMORY : 1489896 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.