Publicite

Côte d’Ivoire : Kadet Bertin, après avoir été éconduit chez Simone Gbagbo, aux militants du FPI « Moi Pro-Affi, pro-Gbagbo ou pro-Sangaré ? »

Empêché de voir Simone Ehivet Gbagbo dans sa résidence à Cocody après sa sortie de prison dans le cadre de la mesure d’amnistie prise à la veille de la fête d’indépendance, Kadet Bertin ex-ministre sous l’ancien régime de Laurent Gbagbo fait partie des anciens cadres du Front Populaire Ivoirien (FPI) qualifiés de traitres pour avoir fait allégeance au pouvoir actuel.
Publicite

Dans un post sur les réseaux sociaux, il a commenté l’incident.

« Quand Simone est sortie, la seule personne que je pouvais appeler pour me donner des informations, c’était bien Michel Gbagbo. Je l’ai donc appelé autour de 13H et c’est lui qui m’a confirmé qu’elle est sortie.

Je lui ai dit j’arrive. Et dès que j’ai fini mon cours à l’université, je me suis rendu là-bas ! Évidemment il y avait du monde. Je suis rentré au salon, j’ai salué Lida Kouassi, Assoa Adou, Sangaré, Koné Boubakar ensuite je me suis assis. Quand Me Dadjé est sorti, je lui ai demandé et Simone ?


Il m’a répondu qu’elle prend son repas avant de descendre. Et c’est dans l’attente que je suis allé saluer Michel. Un parent qui était là, Koudou David, ne pouvant marcher, je l’ai tenu par la main pour qu’on sorte rejoindre les autres sous l’apatam.

C’est à ce moment-là que des jeunes gens ont commencé à crier : il ne rentre pas ici.
Je suis alors revenu au salon et à la demande de Michel qui m’a raccompagné à ma voiture, je suis reparti chez moi, le temps que la tension baisse pour que je revienne. Voilà les faits.
Le reste c’est de l’habillage », a tenu à clarifier Kadet Bertin, non sans s’adresser aux militants du FPI dans la division qui prévaut dans le parti entre Affi N'Guessan et Aboudramane Sangaré qui se disputent sa présidence.

« Vous qui êtes à Abidjan ici là, m’avez-vous vu une fois à une manifestation d’Affi ?

Moi Pro-Affi, pro-Gbagbo ou pro-Sangaré ? Non je crois que les Ivoiriens doivent se défaire de ce genre de propos qui contribuent davantage à diviser notre famille politique », a-t-il souligné.

Pour rappel, un incident similaire s’est produit en fin de semaine dernière avec l’ex-député Atteby Williams quand ce dernier était passé saluer l’ex-ministre Lida Kouassi également libéré le 08 août dernier.



Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant/Akody.com 

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1724536 : 1.64 mb
MEMORY : 1488328 : 1.42 mb