Publicite

Côte d’Ivoire : L'élection présidentielle de 2020 se passera dans d’excellentes conditions, Alassane Ouattara

Cet après-midi, au Sofitel Ivoire d’Abidjan, le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a tenu à rassurer les investisseurs internationaux et le patronat ivoirien sur le climat sociopolitique d’avant la présidentielle de 2020. C’était à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 7e édition de CGECI Academy, le Forum Economique Annuel du secteur privé ivoirien. 

Les élections de 2020 se passeront dans d’excellentes conditions

Devant le patronat ivoirien et les représentants des institutions financières internationales, le Président Ouattara a égrené les principales préoccupations d’ordre économique conformément au thème du forum cette année à savoir : « Cap sur l’industrialisation, un défi pour tous ». Bien évidemment, il n’a pas manqué d’ouvrir une parenthèse sur le climat sociopolitique en Côte d’Ivoire, objet d’inquiétude des hommes d’affaires et des banquiers. A ce sujet, il s’est voulu rassurant : « Je suis confiant en la stabilité de la Côte d’Ivoire. C’est vrai que nous avons traversé des périodes assez difficiles pendant une dizaine d’années, même une quinzaine d’années, mais depuis 2011 ce pays est rentré dans une phase de renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit. Je veux insister là-dessus parce que ceci est important pour le secteur privé. Si vous avez une situation où l’Etat de droit n’est pas respecté et qu’on s’attaque à n’importe quel citoyen, à n’importe quel moment tout simplement pour ces idées, cela n’est pas acceptable. Donc je veux vous rassurer et vous dire que les élections de 2020 se passeront dans d’excellentes conditions et j’y veillerais personnellement. », a-t-il dit à son auditoire qui suit certainement de près l’évolution de la politique ivoirienne car, on le dit très souvent, l’argent n’aime pas le bruit. 

Le Chef de l’Etat n’a toujours pas dit ses intentions

En revanche, ce que le Président Ouattara n’a pas précisé aux chefs d’entreprises, c’est sa position réelle vis-à-vis de cette présidentielle 2020 dont il dit qu’elle se fera dans les meilleures conditions (transparence, démocratie et sécurité). Il maintient, volontier, le flou, rythme le suspense comme un scénariste qui tient en haleine ses spectateurs. En attendant qu’il délivre tout le monde, SE Alassane Ouattara doit d’abord s’attaquer à certains problèmes dont la résolution contribuera à installer un environnement favorable à l’élection de 2020.  Il s’agit, notamment, de la réforme de la CEI, comme promis par lui le 6 août 2018. Après les élections locales d’octobre prochain, il devrait entamer, le plus tôt possible le réexamen de cette CEI, condition essentielle d’une présidentielle réussie en 2020.  

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1684824 : 1.61 mb
MEMORY : 1454304 : 1.39 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.