Côte d’Ivoire: l’Etat apporte son soutien aux Enfants mutilés à Abengourou

Trois enfants d’une même famille ont été mutilés par le manœuvre de la famille, le jeudi 12 juillet dernier. Retour sur les faits. Dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 juillet dernier, les enfants de dame Assoa au nombre de trois, âgés seulement de 4, 7 et 14 ans ont été victimes de viols et mutilations à la machette. A.H l’auteur de ces atrocités est un manœuvre pour les travaux champêtres au compte de la mère des victimes.

Tous les jeudis, dame Assoa part vendre sa récolte dans le village voisin. Rester seul à la maison avec les tous petits, le manœuvre est rentré dans la chambre de la victime de 14 ans et lui a intimé l’ordre de se déshabiller sous la menace d’une machette. Chose à laquelle l’adolescente de 14 ans a refusé catégoriquement. Mais, elle finira par céder devant l’insistance de son bourreau qui la menace avec une machette. 

Pendant deux heures (de 2 heures à 4 heures du matin),  il abuse de la gamine. Après ses nombreux coups de reins, il faisait pleuvoir par la suite, des coups de machette sur tout le corps de l’enfant à chaque fois qu’elle demandait à aller aux toilettes. Les deux frères ont à leur tour essayé de secourir leur grande sœur en appelant de l’aide. Mais, ils ont été rattrapés et ont subi la furia de leur bourreau. Celui de 7 ans a été touché à la poitrine et présente un  traumatisme à la tête.
 
Les trois enfants ont été urgemment transportés à l’hôpital. L’ONG Dignité et droits pour les enfants de Côte d’Ivoire, fait face à leurs prise en charge médicale notamment les frais d’hospitalisation, les médicaments et l’accès au bloc opératoire. L’ainée des enfants est hospitalisée au Chu de Treichville et le deuxième enfant en classe de cp2 a été admis au Centre hospitalier et régional d’Abengourou. 

Le dernier se trouve en neurochirurgie au Chu de Yopougon. La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant Professeur  Bakayoko Ly-Ramata s’est rendu le 15 juillet dernier dans les centres de santé ou sont traités les enfants pour apporter le soutien de l’Etat. Elle était accompagnée du directeur de la Protection de l’Enfant Alain Didier et des directeurs des Centres Hospitaliers et Universitaires de Treichville et Yopougon.

Quant au présumé coupable, il a été arrêté par la gendarmerie d'Abengourou et se trouve à la prison civile de ladite ville en attendant la date de son procès.


Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1702272 : 1.62 mb
MEMORY : 1497464 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.