Côte d’Ivoire : L’Ins devient l’Anstat (Agence nationale de la statistique) et le Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph) en mai 2021 (Kaba Nialé)

Kaba Nialé, ministre du Plan et du Développement était face aux Sénateurs ce jeudi 03 septembre 2020, à la fondation Houphouët Boigny à Yamoussoukro. Au menu de leur rencontre, la modification de la loi n°2013-537 du 30 juillet 2013. Ces modifications qui visent à moderniser le système statistique national et le rendre plus efficace ont été autorisées à l’unanimité par les sénateurs membres de la Commission des affaires économiques et financières (Caef).   

Ce projet de loi se caractérise par la mise en place d’un dispositif cohérent dans lequel doivent s’exercer les activités statistiques, conformément aux engagements internationaux de la Côte d’Ivoire, notamment l’agenda 2030 pour les Objectifs de développement durable (Odd), l’agenda 2063 de l’Union africaine et la Charte africaine de la statistique adoptée le 4 février 2009 à Addis-Abeba par les chefs d’État et de gouvernement.

Ce faisant, les statuts juridiques du Conseil national de la statistique (Cnsat) et de l’Institut national de la statistique (Ins) ont subi des innovations. Ainsi donc, l’Ins (Institut nationale de statistique) change désormais de dénomination pour devenir l’Agence nationale de la statistique (Anstat). Il s’agit, selon la ministre Nialé Kaba, de lui donner plus d’impulsion, d’autorité et d’autonomie afin de lui permettre d’être plus efficace dans sa mission.

Selon, l’émissaire du gouvernement, ce changement va permettre de renforcer les moyens matériels et financiers des agents afin de les maintenir dans la structure. D’autant que le personnel est régulièrement tenté d’aller dans d’autres structures mieux distantes sur le plan de la renumérotation.

Une Autorité nationale de la statistique publique (Ansp) et un Fonds national de développement de la statistique (Fnds) vont également voir le jour.

Le Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph) censé se dérouler en 2019, a accusé selon la ministre, un retard du fait de la survenue de la maladie à coronavirus à travers le monde, et en particulier en Côte d’Ivoire. Alors même que tout le processus était quasiment prêt. Notamment le recrutement de 40 000 agents formés, l’acquisition des tablettes a eu lieu. Elle a rassuré les sénateurs que cette opération reprendra en mai 2021, sauf cas de force majeure.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1738528 : 1.66 mb
MEMORY : 1523904 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.