Publicite

Côte d'ivoire : L’ONI invite les étrangers hors CEDEAO à se faire identifier pour bénéficier d’une carte de résident

L’Office National d’Identification (ONI) invite les étrangers hors CEDEAO à se faire enrôler pour bénéficier d’une carte de résident, indispensable pour accomplir des opérations financières ou tout autre acte administratif.
Publicite

Lancement d’une campagne de sensibilisation ce mardi

L’Office National d’Indentification a lancé, le mardi dernier, une campagne d’information et de sensibilisation à l’endroit des étrangers hors CEDEAO afin qu’ils se fassent enrôler. Cet enrôlement leur permettra de réaliser des transactions financières ou actes administratifs en Côte d’Ivoire.

« Les résidents des pays hors CEDEAO sont assujettis à un enrôlement pour bénéficier d’une carte de résident devant leur permettre d’accomplir des transactions financières ou tout autre acte civil », a déclaré Mr. Konaté Diakalidia, le Directeur Général de l’ONI. Il précise que toute personne âgée de 16 ans, résidant en côte d’ivoire depuis plus de trois mois, est concernée par cette opération.

Pour ce qui est du prix, cette carte de résident coûte 300.000 FCFA pour tous les étrangers hors CEDEAO, 150.000 FCFA pour les français qui ont bénéficié d’une dérogation et 35.000 FCFA pour leurs compatriotes religieux et coopérants.

Une identification plus que nécessaire

Selon le Directeur Général de l’ONI, Mr. Konaté Diakalidia, la réactivation de la carte de résident, par le Gouvernement ivoirien, vise à assurer un meilleur contrôle du flux migratoire et une maîtrise de la traçabilité des personnes physiques séjournant sur l’ensemble du territoire ivoirien. Elle permettra également de lutter contre la fraude sur l’identité et l’immigration clandestine.

Cette campagne d’information et de sensibilisation est d’autant plus judicieuse que, sur une population hors CEDEAO estimée à 1.098 million de personnes d’après les statistiques du recensement général de la population de 2014, seules 17.000 personnes se sont enrôlées à ce jour pour recevoir la carte de résident biométrique, soit moins de 2% de cette population, un pourcentage trop faible.



Paula K. avec  Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1763344 : 1.68 mb
MEMORY : 1510936 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.