Côte d’Ivoire : L’UNJCI va saisir la justice, suite à la destruction de la maison du Super Ebony 2009

L’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) ne reste pas indifférente et inactive face à la destruction de la villa du Super Ebony Jean Roche Kouamé, hier mardi 09 février 2021, par les services du ministère de l’Equipement et de l’Entretien routier.   

Suite à la démolition de la villa offerte au journaliste ivoirien Jean Roch Kouamé, lauréat du Super Ebony 2009, rasé mardi suite à une instruction du ministère de l’Entretien routier et de l’Équipement, une délégation de l’UNJCI conduite par son président Jean-Claude Coulibaly s’est rendue mardi sur les décombres de la maison du confrère détruite. L’organisation des journalistes a apporté son soutien et sa compassion au confrère qui traverse une situation extrêmement difficile.

L’UNJCI (Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire), "condamne cet acte qui vient renforcer, une fois de plus, la situation de précarité dans laquelle vivent les journalistes de Côte d’Ivoire". L’organisation des journalistes marque sa solidarité avec les autres victimes et compte demander aux autorités de jeter un regard bienveillant avec célérité sur une situation "injuste et inhumaine". 

DECLARATION DE L’UNJCI SUITE A LA DEMOLITION DE LA VILLA DU SUPER EBONY 2009

L’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) a appris, ce mardi 9 février 2021, la destruction totale de la Villa de Jean ROCHE KOUAME, SUPER EBONY 2009, située dans la commune de Port Bouët, précisément dans la cité « Akissi Delta » à Anani. Une délégation de l’UNJCI conduite par son président Jean Claude COULIBALY qui s’est déportée sur les lieux a constaté avec consternation et regret la démolition totale de cette maison offerte par l’UNJCI, lors de la soirée des EBONY/Nuit de la Communication en 2009.

L’UNJCI constate amèrement que le confrère JEAN ROCHE KOUAME a vu son bien détruit sans dédommagement, au motif que sa maison est dans la servitude de l’autoroute de Grand-Bassam, sur le domaine public. Pour rappel, il faut signifier que la cité Akissi Delta a été achevée en 2009, avant la construction de l’autoroute de Grand-Bassam, contrairement à ce que certaines personnes veulent faire croire. Le promoteur M. Yed Benson de « Proxim Finances » est encore vivant et connu de tous.

Aussi, M. Jean Roche Kouamé ainsi que les autres acquéreurs concernés par la mesure de démolition exécutée par le ministère de l’Equipement et de l’Entretien routier, peuvent-ils être tenus pour responsables de cette situation ?

En attendant que toute la lumière soit faite autour de cette affaire, l’UNJCI :

– Condamne cet acte qui vient renforcer, une fois de plus, la situation de précarité dans laquelle vivent les journalistes de Côte d’Ivoire et contre laquelle l’Union lutte avec acharnement depuis sa création.

– Apporte toute sa compassion au confrère Super Ebony 2009, Jean Roche Kouamé et marque sa solidarité avec les autres victimes.

– Reste saisie de la question et demande aux autorités de jeter un regard bienveillant avec célérité sur une situation injuste et inhumaine qui n’honore pas notre pays, la Côte d’Ivoire.

Enfin,

– l’UNJCI se réserve le droit de donner une suite judiciaire devant les autorités compétentes afin que justice soit rendue au SUPER EBONY 2009.

Fait à Abidjan, le 09 février 2021
Pour l’UNJCI
Le Président
Jean-Claude Coulibaly


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1809112 : 1.73 mb
MEMORY : 1595792 : 1.52 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.