Publicite

Côte d’Ivoire : La bataille électorale de la Mairie d’Abobo, par personnes interposées, entre Ouattara et Soro aura-t-elle lieu ?

Les élections locales d’octobre prochain promettent des matchs serrés entre des adversaires de taille. Si la commune du Plateau a déjà son duel glamour entre Akossi Bendjo et Fabrice Sawegnon, Abobo aura aussi sa bataille électorale titanesque. Elle opposera, vraisemblablement, les protégés de deux des personnalités les plus puissantes de Côte d’Ivoire, le Président de la république Alassane Ouattara et le Président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro.
Publicite


Hamed Bakayoko et Koné Tehfour bientôt face à face

Les dés seraient déjà jetés entre le Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, et l’indépendant Koné Tehfour. Ces deux personnalités issues de la mouvance républicaine « officielle » seront vraisemblablement opposées dans la conquête de la Mairie d’Abobo. Hamed Bakayoko y va avec la bannière RDR, ce qui sous-entend qu’il est copté par le Président de la République. En face de lui, Koné Tehfour n’est pas un indépendant comme les autres. Il est un proche du Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro. A travers cette bataille fratricide annoncée, l’on voit un duel à distance entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro.

Une bataille entre Alassane Ouattara et Soro Guillaume

Les candidatures déclarées du Ministre de la Défense et du proche de Soro Guillaume apparaissent comme une volonté affichée du PAN et du PR à en découdre par personnes interposées. Et quel meilleur terrain qu’Abobo, la 2e plus grande circonscription électorale de la Côte d’Ivoire et de surcroit bastion du RDR depuis au moins 15 ans. Remporter la mairie de cette commune populaire d’Abidjan revient à posséder un morceau du pouvoir pour l’un des parrains, en l’occurrence Guillaume Soro, botté en touche depuis la Constitution de novembre 2016. De l’autre, ce sera un moyen de jauger sa popularité face à l’adversaire subversif. Si Alassane Ouattara perd Abobo, cela sonnera comme un avertissement pour 2020. Il aura alors tout le loisir de se retirer de la course pour ne pas perdre la face. De l’autre côté, une victoire à Abobo mettra certainement de l’eau à la bouche de Soro car ce sera clairement un signe de sa popularité.

Quel enjeu pour Hamed Bakayoko

Et Hamed Bakayoko que gagne-t-il dans tout ceci à constituer un « cobaye » électoral ? Le plus gros point qu’il engrangera est, sans nul doute, la considération dont il jouira auprès du Président de la République. Il deviendra plus crédible aux yeux d’Alassane Ouattara, plus qu’Amadou Gon Coulibaly, s’il conquérait Abobo. Le Premier Ministre ne serait pas un homme de terrain selon des indiscrétions au sein du RDR. L’actuel Ministre de la Défense, par contre, aurait suffisamment prouvé son activisme depuis la jeunesse du parti.

Pour conquérir Abobo, Hamed Bakayoko peut compter sur sa réputation de noceur. Homme de média et de la nuit, il s’est bâti une certaine popularité auprès de la jeunesse ivoirienne, surtout celle du Coupé décalé. De ce fait, Hamed Bakayoko pourrait faire d’une pierre deux coups : Ravir la mairie d’Abobo et bien se positionner comme candidat potentiel du RDR au cas où Alassane Ouattara renonce finalement à la présidentielle.

Paula k. avec Alex Dimeco,correspondant / Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1728840 : 1.65 mb
MEMORY : 1490432 : 1.42 mb