Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo plaide la libération des prisonniers de la crise dont Soul to Soul

A l'issue de leur tête-à-tête au sein du palais, Laurent Gbagbo a plaidé la libération des prisonniers de la crise postélectorale de 2010-2011 au chef de l’Etat Alassane Ouattara. « J’ai surtout parlé des prisonniers qui sont en prison depuis 2010. J’étais leur chef de file, et moi je suis dehors... J’ai dit au Président de faire tout ce qu’il peut pour les libérer. Le Président a les moyens de les libérer. Mais c’est lui qui juge de l’opportunité… », a-t-il indiqué.


À en croire certains confrères dont RFI, une liste de 110 prisonniers a été remise à la présidence et sur laquelle on trouve 110 noms. Sur cette liste se trouve également Souleymane Kamaraté Koné, dit « Soul to Soul », le bras droit de Guillaume Soro, récemment condamné à vingt ans de prison.

Dans cette liste, on y trouve aussi des prisonniers de la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011, les personnes arrêtées lors des manifestations contre le troisième mandat d’Alassane Ouattara et celles misent aux arrêts le 17 juin 2021 lors de l’arrivée de Laurent Gbagbo à Abidjan.

Sans nul doute qu’à l’occasion de la commémoration de l’accession de la Côte d’Ivoire à son indépendance, le président Alassane Ouattara donnera satisfaction à la requête de son "jeune frère" Laurent.

Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1740288 : 1.66 mb
MEMORY : 1522472 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.