Publicite

Côte d'Ivoire : Le Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI) appelle la CPI à maintenir Gbagbo et Blé Goudé en prison

Lors d'une conférence de presse ce vendredi, le Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI) a appelé la Cour pénale internationale (CPI) à maintenir l'ex président Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la jeunesse,

Publicite

Charles Blé Goudé, en prison jusqu'à la fin de leur procès. « Le collectif des victimes en Côte d'Ivoire, tout en mettant la crédibilité de la CPI dans la balance et la rattachant à ses fondamentaux, l'interpelle avec la dernière énergie sur la nécessité de maintenir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé dans les liens de la détention jusqu'à la fin de leur procès», a plaidé le président de ce collectif, Issiaka Diaby. Cette organisation regroupant des victimes de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011, interpelle la communauté internationale. « Prenant la communauté nationale et internationale à témoin, les victimes et familles de victimes informent la CPI que si une quelconque décision favorable aux attentes des deux coaccusés et de leurs partisans est rendue, elle sera considérée comme une décision obtenue grâce à des actions extrajudiciaires », a estimé M. Diaby, appelant les victimes ivoiriennes de la crise postélectorale de 2010 à rester à l'écoute des mots d'ordre de mobilisation en cas de libération de l'ex-président ivoirien. Une série de manifestations populaire seraient en vue pour protester contre la décision de la CPI en cas de libération des deux « célèbres » prisonniers ivoiriens. Pour le président du CVCI, si une décision est rendue dans le sens de la libération de M. Gbagbo, « elle matérialisera la volonté délibérée de la CPI de mettre fin à ses missions en Côte d'Ivoire». La sortie du président de ce collectif, Issiaka Diaby, intervient une semaine après la « folle rumeur» qui  annonçait la libération provisoire de M. Gbagbo et de son codétenu. Rappelons que l'ex-président Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé sont poursuivis devant la CPI pour crimes contre l'humanité commis pendant la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 qui a fait officiellement 3000 morts. Ils  avaient plaidé non-coupables dès l'ouverture de leur procès conjoint le 28 janvier 2016.

 
Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1686904 : 1.61 mb
MEMORY : 1477856 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.