Publicite

Côte d’Ivoire : Le PALEC lancé pour une amélioration de l'éducation primaire

En vue d'améliorer la qualité de l'éducation primaire dans les écoles de Côte d'Ivoire, le ministère de l'Éducation nationale a initié le projet PALEC (le projet d’amélioration de la lecture-écriture et du calcul).
Publicite

La cérémonie de lancement de la phase pilote de ce projet a été organisée le mardi à l’Amphithéâtre du CAFOP de Daloa, en présence de tous les acteurs dudit projet.

Affirmant que les élèves ont démontré lors des évaluations qu’ils avaient de faibles performances en lecture, en écriture et en calcul, le coordonnateur du projet, Miézan Adonna, a indiqué que pour remédier à cela, il fallait inverser la tendance et mettre en place ce projet qui, dans sa phase de mise en œuvre, va former les enseignants qui vont mettre en œuvre l’approche après deux semaines de formation.

Précisant que la pédagogie PALEC est une pédagogie différencier qui permettra aux élèves d'apprendre selon plusieurs modes de travail, à savoir, les activités entièrement encadrées par l'enseignant, les activités partiellement encadrées par l'enseignant, l'apprentissage collaboratif et l'apprentissage individuel, il a affirmé que la pédagogie PALEC va donc permettre de fournir aux enfants de Côte d'Ivoire et spécifiquement aux enfants des zones cacaotières une éducation de qualité afin de pouvoir les faire sortir des champs et leur éviter le travail des enfants.

Pour cette phase expérimentale a-t-il ajouté, le PALEC fera sa rentrée dans 05 classes communautaires construites dans des zones cacaotières de la région de Daloa, Soubré et dans les classes de CP1 et CP2 de 05 écoles formelles à proximité.

C'est pourquoi, insistant que la réussite de ce projet repose sur le personnel enseignant, il dira : “ la réussite de ce projet repose sur votre épaule et cette réussite est subordonnée à une bonne appropriation de votre part de la formation qui vous donnera toutes les compétences nécessaires pour mettre en œuvre la pédagogie PALEC. "

Saluant les différents acteurs qui ont contribué à la réalisation de ce projet, le directeur régional de l'Éducation nationale, Adama Sékongo, et le secrétaire général 2 de préfecture, Glao Alexandre ont respectivement réitéré leur engagement pour la réussite de ce projet majeur.

« Ce projet vient à point nommé pour nous aider à secourir ses enfants en difficultés avec de nouveaux outils pédagogiques.”, ont-ils dit.


Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1693064 : 1.61 mb
MEMORY : 1473320 : 1.41 mb