Publicite

Côte d’Ivoire : Le retour de Laurent Gbagbo annoncé en 2020

La prochaine fête de la liberté du Front Populaire Ivoirien (FPI), prévue à Yopougon, se fera avec Laurent Gbagbo. C’est ce qu’a annoncé Assoa Adou, secrétaire général du parti, lors de l’édition 2019 à Duékoué, les 26 et 27 avril.
Publicite

Assoa Adou, la bouche et les oreilles de Laurent Gbagbo a parlé

Au cours de la fête de la liberté du FPI version GOR (Gbagbo Ou Rien : l’aile dure du FPI), qui s’est tenue cette année à Duekoué, Assoa Adou a annoncé que Laurent Gbagbo participera à la prochaine édition prévue à Yopougon, le bastion historique de son parti. « Il (Laurent Gbagbo : ndlr) m’a dit de vous dire qu’il sera avec nous à la prochaine fête de la liberté », a déclaré le secrétaire général du FPI. Peut-on croire que l’ancien Président ivoirien a vraiment dit cela ? Ne serait-ce Assoa Adou qui veut entretenir la flamme de l’espoir chez ses militants ? Ou Laurent Gbagbo qui est bien trop optimiste ?

Tout s’emboîte à la CPI

Dans la configuration actuelle du procès à la Haye, la raison veut que Laurent Gbagbo soit bientôt de retour en Côte d’Ivoire. Actuellement maintenu en résidence surveillée en Belgique, le fondateur du FPI a été totalement acquitté en janvier dernier, tout comme Blé Goudé, son dernier Ministre de la jeunesse et ex leader de la galaxie patriotique. Les co-accusés n’attendent plus que leur liberté définitive pour rejoindre la Côte d’Ivoire. Le problème c’est qu’on ne sait pas quand la décision des juges sera prononcée. On ne connait d’ailleurs pas cette décision puisque la CPI est abonnée aux retournements spectaculaires de situation.

La prison est toute sa vie

Si Laurent Gbagbo est libéré cette année, un autre obstacle se dresse sur son chemin : la justice ivoirienne. En 2018, celle-ci l’a condamné par contumace à 20 ans de prison et 329 milliards de Francs CFA de dommages et intérêts pour avoir illégalement (selon le pouvoir) retiré l’argent de la Côte d’Ivoire des caisses de la BCEAO, pendant la crise post-électorale. Toutefois, ce chiffon rouge ne devrait pas pousser l’ex président à renoncer à un retour au pays natal. Il a toujours fait part de son désir de rentrer en Côte d’Ivoire, quoiqu’il advienne. En plus, c’est un habitué de la prison.

« Il en parlera avec son frère Alassane Ouattara »

La justice ivoirienne pourrait également être contrainte d’abandonner son projet au nom de la paix et de la réconciliation en Côte d’Ivoire. Le Ministre Touré Mamadou avait d’ailleurs indiqué, au lendemain de sa mise en liberté provisoire, qu’« il reviendra à Laurent Gbagbo de décider de ce qu’il veut faire, et s’il décidait de retourner en Côte d’Ivoire, qui est son pays, il en parlera certainement avec son frère Alassane Ouattara ».



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

 
 
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1688936 : 1.61 mb
MEMORY : 1476184 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.