Côte-d’Ivoire: Le syndicat des enseignants exige la “démission” du président de l’université de Cocody

La Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), principal syndicat des enseignants des universités publiques, a exigé mercredi, la “démission” du président de l’université de Cocody (la plus grande du pays), professeur Abou Karamoko pour sa “mauvaise gouvernance”, annonçant une grève de trois jours à partir du 22 mai.

La CNEC exige la “revalorisation des primes de recherches, de l’habilitation” et “la démission du président de l’université de Cocody”, professeur Abou Karamoko, a précisé le secrétaire général de la CNEC Abidjan, Johnson Zamina Kouassi, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire.

M. Zamina Kouassi a jugé insuffisant le taux horaire des enseignants (5.500 FCFA pour les assistants, 6.294 FCFA pour les maîtres de conférences et 7.749 FCFA pour les professeurs titulaires).

Les enseignants ont menacé d’observer une grève de trois jours à partir du 22 mai “si rien n’est fait”.

En mars, la CNEC de l’université de Korhogo (Nord ivoirien), avait observé une grève de trois jours pour dénoncer “la mauvaise gouvernance des dirigeants” des universités.

Mais les universités d’Abidjan n’avaient pas suivi le mouvement.

Alerte info

Laisser un commentaire

PEAK : 1703064 : 1.62 mb
MEMORY : 1477280 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.