Publicite

Côte d’Ivoire : Les agents du ministère de l’Enseignement Supérieur lancent un préavis de grève de deux semaines en prélude à un arrêt de travail illimité

Les agents de l’administration centrale du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) regroupés au sein de leur syndicat (SYAAC-MESRS) pourraient entamer à nouveau un arrêt de travail illimité à l’instar de l’année dernière, en vue de remettre sur la table de discussion la question du paiement des primes trimestrielles.
Publicite


En effet, à l’issue de leur Assemblée Générale tenue mercredi 13 février 2019, au musée des civilisations au Plateau, ceux-ci ont dénoncé par la voix de leur secrétaire général, Modeste Zoulou l’attitude du ministre de tutelle, Albert Mabri Toikeusse.

« Suite à l’atelier d’optimisation des ressources financières du 26 décembre 2018 au cours duquel le Ministre Mabri Toikeusse s’était engagé à régler définitivement la question des primes, des démarches ont été entreprises par le SYAAC auprès de l’autorité de tutelle.

Il ressort que ces initiatives se sont soldées par des échecs d’autant plus que plusieurs demandes d’audience adressées au Ministre sont malheureusement restées sans suite.

N’ayant de ce fait aucune visibilité quant à la satisfaction de leurs revendications, les agents qui cachaient mal leur colère et leur indignation, ont unanimement dénoncé le mépris affiché par le Ministre Mabri Toikeusse à leur égard. 

Ils s’expliquent difficilement son attitude ambigüe dans la mesure où il prétend pompeusement  être favorable au paiement des primes d’activités aux agents ; un discours bien entendu diffusé à profusion dans le but certainement d’endormir et de rouler le personnel administratif et technique dans la farine.

Face à cette torture morale subie de plein fouet par les agents depuis plus de huit mois, lesquels ne savent plus à quel saint se vouer, ils exigent la mise en œuvre immédiate des résolutions de l’atelier du 26 décembre 2019 pour le paiement effectif des primes dès fin mars 2019 », a-t-il déclaré.

Mais avant, les agents du MESRS ont décidé d’un préavis de grève de deux semaines, allant du jeudi 14 février au lundi 04 mars 2019, pour interpeller le ministre à revoir son mutisme face à leur revendication, sans quoi ils promettent de durcir le ton.

« Cette période censée donner une marge de manœuvre au Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique doit être pour lui une occasion à saisir afin de démontrer sa bonne foi en signant l’arrêté portant primes trimestrielles d’activités au profit des agents. Faute de quoi, une grève aux conséquences dommageables et incalculables pour le Ministère sera déclenchée à partir du mardi 05 mars 2019 jusqu’à satisfaction des revendications », ont-ils indiqué.

Casimir Boh/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1719528 : 1.64 mb
MEMORY : 1497112 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.