Côte d’Ivoire : Lutte contre les violences faites aux enfants, Dominique Ouattara lance la campagne 2021

« Réinventons une Côte d’Ivoire sans violence faite aux enfants et aux jeunes », tel est le thème de la campagne de sensibilisation sur les violences faites aux enfants et aux jeunes en Côte d’Ivoire, lancée ce vendredi 11 décembre 2020, au Sofitel Hôtel-Ivoire à Cocody-Abidjan par la Première dame de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara, Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS).


La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs ministres du gouvernement, des Ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire, des représentants des systèmes des Nations Unies, de plusieurs épouses de membres du gouvernement et de présidents d’institutions dont Yolande Bakayoko, l’épouse du Premier ministre.

La Présidente de Children Of Africa, par ailleurs marraine de ladite cérémonie a partagé l’expérience qu’elle a faite de la violence au cours de son engagement humanitaire. «A titre personnel, mon engagement humanitaire depuis de longues années aux côtés des femmes et des enfants vulnérables, associé à mes activités de Présidente du comité national de surveillance m’ont permis de mesurer l’ampleur de la violence faite à nos enfants. Quand l’on connait le traumatisme que ces violences génèrent chez les adultes, il est aisé d’imaginer les stigmates dramatiques qu’elles laissent chez nos enfants », a-t-elle fait savoir indiquant qu’il était impérieux de braquer les projecteurs sur le drame que vivent nos enfants victimes de violences au quotidien.

Sensible à la cause des enfants maltraités, orphelins et vivant dans la rue, Mme Dominique Ouattara a créé en 1998 un foyer d’accueil appelé la case des enfants avant de mettre en place sa fondation dans le but de formaliser ses actions d’aide aux enfants.

Marc Vincent, le représentant résident de l’Unicef en Côte d’Ivoire a salué et félicité Dominique Ouattara pour son engagement continue à faire avancer les droits des enfants en Côte d’Ivoire. Il n’a pas manqué de féliciter également le gouvernement ivoirien. Toutefois, il a dénoncé la violence « La violence existe et fait mal. Elle affecte énormément le développement des enfants. Il faut trouver des solutions durables avec tous les acteurs » a-t-il suggéré.

Selon une enquête nationale sur les violences faites aux enfants et aux jeunes réalisées en 2018, il ressort que 71% des garçons et 47% des filles ont subi des violences physiques.
En outre, 19% des filles et 11% des garçons ont subi des abus sexuels avant 18 ans; et 40% des élèves (garçons et filles) sont physiquement punis par les enseignants.

Inès Gouanou, présidente du parlement des Enfants en Côte d’Ivoire a dénoncé pour sa part le mutisme des adultes face à l’augmentation des violences « Avant d’être vous, vous êtes nous, alors aidez-nous à grandir sereinement avant de devenir comme vous. C’est terrifiant de savoir qu’étant enfant, on peut être victime de violence. Le parlement des enfants demande des actes forts et visibles : place donc à l’action. Nous voulons être des acteurs de ce changement à tous les niveaux », a-t-elle martelé.

Elle a relevé que les troubles liés à l’élection présidentielle ivoirienne a entraîné une perturbation des cours dans les écoles. En outre, le Parlement des enfants demande « des actes forts pour que les choses changent ».
La ministre ivoirienne de la Femme, de la famille et de l’enfant, Ly-Ramata Bakayoko, a salué à cette occasion les partenaires au développement dont les appuis financiers contribuent de « façon significative à la protection des droits des enfants et des femmes ».

Notons que la campagne se déroulera sur six axes : création d’un groupe de réflexion de haut niveau sur la question (1), mobilisation des services du gouvernement (2), média et communication. La mobilisation du système des Nations Unies, des partenaires techniques et financiers et les ONG, ainsi que la mobilisation du secteur privé puis la mobilisation des enfants et des jeunes.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1757944 : 1.68 mb
MEMORY : 1537792 : 1.47 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.