Publicite

Côte d’Ivoire : Mamadou Koulibaly et le Ministre Bruno Nabagné Koné se livrent à un docte débat sur Twitter

Ce vendredi, preuve que nos dirigeants sont très actifs sur les réseaux sociaux, Mamadou Koulibaly et le Ministre Bruno Nabagné Koné se sont livrés à un docte, mais bref débat sur Twitter à propos de la posture de l’éléphant des armoiries de la Côte d’Ivoire.
Publicite

Mamadou Koulibaly et Bruno Nabagné Koné « s’accrochent » sur Twitter

Comme un détail qui lui avait échappé jusque-là, Mamadou Koulibaly s’est rendu compte, ce vendredi 8 février 2019, sur le réseau social Twitter, que l’Eléphant des armoiries de la Côte d’Ivoire avait la trompe en berne, contrairement à celui des armoiries d’avant l’indépendance. Pour attirer l’attention sur ce détail chargé de symboles, il s’interroge sur Twitter : « Comment expliquer que l’éléphant hardi des armoiries de l’Etat de CI, qui portait fièrement sa trompe vers le haut, sous le régime parlementaire, ne soit devenu, avec l’indépendance hyperprésidentialiste, qu’une bête triste, tête baissée et qui garde sa trompe entre les pattes ? »

Comme s’il passait par là, Mr Bruno Nabagné Koné a apporté une réplique à l’affirmation de Mamadou Koulibaly. « Non Professeur, Erreur ! La fable de la trompe levée est belle, mais est loin de la réalité de la nature. Un éléphant qui attaque ou se défend, en captivité ou dans la nature, a la trompe toujours baissée pour mieux utiliser ses défenses. Par contre il la lève pour se nourrir. », a fait savoir le Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme.

Mamadou Koulibaly charge, Bruno Nabagné s’esquive

Le nouveau Maire d’Azaguié, qui se plaint tout le temps de ne pas avoir un franc débat sur la RTI avec le Président Ouattara ou l’un de ses éléments, est royalement servi. Il semble avoir été enfin invité au débat par un membre du Gouvernement. Même si le sujet du jour est un peu trop spécieux, il faut s’en contenter. Ainsi allume-t-il la mèche : « Erreur ici ? Non Mr le Ministre. La hardiesse de la trompe levée, la fierté de se nourrir soi-même et d’être libre et en sécurité contredisent la posture racornie, rabougrie, apeurée de celui qui est sur la défensive du complexé captif, attendant l’heure du biberon conditionnel. ». Malheureusement il n’aura pas la riposte souhaitée de notre Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme. Celui-ci s’est très vite esquivé, peut-être parce qu’il était occupé… Il a quand même retweeté Mamadou Koulibaly, comme pour jeter l’éponge. Ce fin discoureur est inarrêtable quand il s’y met.

En tout cas pour les profanes, c’était là un débat de savant, assaisonné de « gros français ». Ils n’y ont vu que du feu, comme ceux qui se sont amusés à suivre un débat entre Léopold Sedar Senghor Soyinka.

Le point positif c’est que ce fut un échange courtois, un échange expurgé des invectives auxquelles nous ont habituées les hommes politiques ces dernières années.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1750512 : 1.67 mb
MEMORY : 1497896 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.