Publicite

Côte d’Ivoire : Pour devenir riche, un jeune homme viole une candidate au BEPC

L’argent, c’est le nerf de la guerre, on l’a assez dit, mais c’est aussi le nerf de toutes sortes de sacrifices. Hier, une candidate au Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) a été victime de viol par un jeune homme qui voulait devenir riche. Il a dit avoir agi sur conseils de son marabout.
Publicite


Au mauvais lieu au mauvais moment

Les examens du BEPC ont débuté hier mardi sur toute l’étendue du territoire nationale. Tandis que les élèves de la 3e se présentent à leur centre de composition dans le but de décrocher le fameux sésame à la réussite sociale, d’autres personnes préparent savamment leur coup pour devenir riches, d’une autre façon, moins difficile. Pour ces derniers tous les moyens sont bons, pourvu qu’ils atteignent leur but. C’est ainsi qu’un jeune homme de 20 ans, du nom de Julien Koffi, a violé une candidate au BEPC dans la ville de Dimbokro ce mardi. La jeune fille, également âgée de 20 ans, traversait une forêt de tecks afin regagner son centre de composition quand elle a été interceptée par deux individus cachés dans la végétation. Il s’agissait de Julien Koffi et de son complice, brouteurs de profession. Avec le rapport de force et le couteau brandi comme menace, il n’y avait aucune chance pour la jeune élève qui a été proprement violée. Les violeurs ont par la suite recueilli son sperme et se sont volatilisés dans la forêt de tecks.

Devenir riche avec le sperme d’une femme

Laissée nue dans cette forêt de tecks, la jeune élève réussit à se relever et à aller porter plainte au commissariat de la ville. C’est au moment où elle donnait des détails de son viol aux agents des forces de l’ordre qu’elle aperçut de nouveau son violeur rodant dans les parages. Immédiatement l’élève le dénonce et la police procède à son interpellation. Arrêté par les agents des forces de l’ordre et interrogé, le violeur avoue son crime avant d’expliquer pourquoi il a agi de la sorte. Il a confié que c’est son marabout qui lui a conseillé de lui rapporter le sperme d’une jeune fille s’il tenait à devenir riche. N’ayant pas de copine en ce moment, Julien Koffi n’avait d’autre choix que de violer la première proie qu’il apercevrait.

Comme pour répondre à la croyance policière qui veut qu’un malfrat revienne toujours sur les lieux de son infraction, Julien Koffi a continué à traîner autour de sa victime. C’est un comportement incompréhensible que le violeur seul peut expliquer à la police.

Les complices dans la nature

Julien Koffi a bénéficié de l’aide d’un ami pour accomplir son acte rituel. Pour l’heure le complice serait dans la nature, ayant appris que Julien Koffi était aux mains du commissariat de la ville. C’est le cas aussi du marabout, le fameux ordonnateur, qui aurait aussi plié clique et claque pour prendre la poudre d’escampette. La police locale s’est donc mise à leurs trousses car il faut bien mettre la main sur eux pour faire toute la lumière sur ce crime.

Paula K. avec Alex Dimeco,correspondant / Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1733992 : 1.65 mb
MEMORY : 1490664 : 1.42 mb