Publicite

Côte d’Ivoire : Pour Henri Konan Bédié, le déjeuner parisien de son épouse et de Dominique Ouattara est un « fait banal »

Début novembre, un déjeuner à Paris entre Dominique Ouattara et Henriette Bédié a fait grand bruit dans les médias. Pour de nombreux partisans du RHDP, ce rendez-vous entre les deux dames, était le signe annonciateur de la réconciliation entre leurs deux époux, les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié.
Publicite


Dans un entretien accordé au Nouveau Réveil, dimanche, le président du PDCI-RDA a traité de banal la rencontre parisienne entre son épouse et la Première Dame, brisant du coup le rêve caressé par les pros RHDP.

Je dîne même avec mes « pires ennemis »

Au cours d’un entretien accordé au journal officiel du PDCI, le Nouveau Réveil, pour son numéro de ce lundi, le président Henri Konan Bédié a évoqué les dissensions politiques qui l’opposent au Président Ouattara depuis plusieurs mois.

A la question de savoir si le déjeuner parisien entre son épouse et la Première Dame à Paris, en début novembre, annonce une rencontre de réconciliation entre leurs deux hommes, le patron du PDCI-RDA a brisé bien d’illusions en déclarant.

« C’est un fait banal. Tout au long de ma carrière, j’ai eu des collègues avec lesquels j’entretenais des rapports cordiaux. Je ne citerai pas de cas, mais même avec des pires ennemis, car j’en ai eu beaucoup dans ma carrière des adversaires ou des concurrents que nous étions autour du Président Houphouët.».

Ainsi, pour Bédié ce rendez-vous au bord de la Seine entre Henriette Bédié et Dominique Ouattara est un non évènement. Même lui serait capable de dîner avec son pire ennemi…  

 Bédié prépare sa plateforme politique

Poursuivant sur sa lancée, le président Bédié affirme donc que ce déjeuner ne saurait être une fronde de son épouse ou un signe de désaccord avec lui au sujet de sa politique car elle ne serait pas une femme politique.

« Dire qu’un déjeuner est la manifestation d’un complot ou d’un plan quelconque de désapprobation de ma politique, c’est vraiment se leurrer, se tromper lourdement. Ma femme ne fait pas de la politique, mais a toujours soutenu ce que je fais. », a-t-il soutenu.

D’ailleurs, confie le Sphinx de Daoukro, il a toujours l’approbation des siens : « Toute ma famille me soutient pleinement dans mes décisions. Seul un petit neveu a été berné par Patrick Achi pour faire signer une pétition. ».

Mais, comme « une hirondelle ne fait pas le printemps », observe le patron du PDCI, son parti continue sa marche inexorable vers la présidentielle de 2020. La prochaine étape, informe l’ancien président ivoirien, c’est la mise en place très prochaine de sa plateforme politique pour la paix. Cette plateforme de l’opposition se fera avec plusieurs groupements politiques dont le plus important, l’Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS), la coalition des pro-Gbagbo. Sur l’observation du retard que prend cette plateforme dans sa mise en place, Bédié explique que ce petit retard est dû au récent décès en cascade des cadres de l’EDS. Rien d’autre.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1701768 : 1.62 mb
MEMORY : 1473776 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.