Côte d’Ivoire : Prière d'Alassane Ouattara pour le repos de l'âme d'Hamed Bakayoko

Alassane Ouattara est totalement effondré et inconsolable après le décès de son Premier ministre Hamed Bakayoko. Le Président de la République de Côte d'Ivoire a toutefois trouvé la force de prier pour le repos de l'âme de son « fils ».   

Alassane Ouattara : « Que le Tout-Puissant l’accueille dans son paradis »

Le mercredi 10 mars 2021 restera à jamais gravé dans la mémoire collective ivoirienne comme une journée noire. Hamed Bakayoko, chef du gouvernement de Côte d’Ivoire est en effet décédé des suites d’un cancer fulgurant, 20 jours après son évacuation à l’hôpital américain de Paris, puis son transfert dans un hôpital à Fribourg en Allemagne. Ce décès du Premier ministre ivoirien intervient huit mois seulement après la brusque disparition de son prédécesseur, Amadou Gon Coulibaly, candidat désigné du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, le parti présidentiel) pour le scrutin d’octobre 2020.



C’est donc dans la douleur, l’émoi et la consternation que le chef d’État a produit un communiqué dans lequel il portait cette tragique nouvelle à la connaissance de ses compatriotes et autres amis de la Côte d’Ivoire. Aussi, un programme des obsèques a-t-il été concocté par le gouvernement ivoirien, avec à la clé, huit jours de deuil national décrété par le président ivoirien.



Hommage de la nation au palais présidentiel d'Abidjan Plateau, animations artistiques au stade d'Ebimbé, puis la levée de corps à Ivosep (Ivoire sépulture) et le transfert de la dépouille de l'illustre disparu à Séguéla, sa ville d'origine. Larmes et cris de détresse se sont mêlés au sein de la population du Worodougou au passage du cortège funèbre, qui a fait le tour de la ville.

Dans la nuit du jeudi 18 mars, la communauté musulmane a organisé une veillée de prières au stade de la ville, en l'honneur du défunt Député de Séguéla et Maire de la commune d'Abobo. Le Président Alassane Ouattara était donc présent lors de cette veillée pour prier pour le repos de son fils. « Moments de recueillement et de grande émotion, ce jeudi soir, au stade Losseni Soumahoro de Séguela, à l’occasion de la veillée de prières pour le repos de l’âme de mon fils, le Premier Ministre Hamed Bakayoko. Que le tout puissant l’accueille dans son paradis », a confirmé le tout Premier ministre de Felix Houphouët Boigny.

Vendredi 19 mars 2021, c'est le jour de la grande séparation avec l'inhumation de l'ancien ministre de l'Intérieur et de la Sécurité. La classe politique ivoirienne est donc à Séguéla pour rendre un dernier hommage au dernier ex-ministre de la Défense de Côte d'Ivoire, cadre de l'ex-Rassemblement des républicains (RDR), le parti créé par feu Djény Kobena.

Le Chef d'État Alassane Ouattara sera par ailleurs à la grande mosquée de Séguéla, ce vendredi, pour une prière mortuaire pour le repos de l'âme de l'ancien chef du gouvernement. À en croire un guide religieux, il s'agit, au cours de cette prière, d'implorer Allah pour lui confier l'un de ses serviteurs, l'une de ses créatures, qui a fini son parcours de vie. « Il faut lui pardonner ses péchés et l'accepter dans ton paradis », a ajouté le guide dans ses invocations.

Hamed Bakayoko, Hambak ou encore le Golden Boy, il faut le noter, était une personnalité qui transcendait les clivages entre pauvres et riches, musulmans et chrétiens, pouvoir et opposition, sans oublier son goût très prononcé pour l’art et surtout le showbiz ivoirien et africain, pour lequel il était un véritable mécène.

Lors de la crise électorale de fin 2020, née de la contestation, par les partis politiques de l’opposition, du troisième mandat d’Alassane Ouattara, c’est encore Hamed Bakayoko qui était au four et au moulin pour rapprocher les parties et faire baisser les tensions sociopolitiques et apaiser la situation en Côte d’Ivoire pour un retour à une vie politique pacifiée. C’est à juste titre que le locataire d’alors de la primature de Côte d’Ivoire a rassemblé autour d’une table de discussion, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ex-président Henri Konan Bédié, le Front populaire ivoirien (FPI) de l’ancien président Laurent Gbagbo, fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), les coalitions politiques qui les soutiennent, sans oublier la société civile ivoirienne, des membres du parti unifié, le RHDP, et le Gouvernement ivoirien. Ce dialogue politique a permis de favoriser une certaine réconciliation, même si le processus se doit de se poursuivre, ayant abouti à l’organisation d’élections législatives apaisées, le 6 mars dernier.

Guillaume Soro, ancien Président de l'Assemblée nationale, par ailleurs ancien patron des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion), Charles Blé Goudé, ex-leader des jeunes patriotes et bien d'autres acteurs de la scène politique ivoirienne n'ont pas manqué de rendre hommage à Hamed Bakayoko.


Dreyfus polichinelle
Afrique-sur7

Laisser un commentaire

PEAK : 1736760 : 1.66 mb
MEMORY : 1533768 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.