Publicite

Côte d’Ivoire : Promotion des droits des enfants en situation de migration, un projet lancé à Daloa

Un projet pour contribuer à la promotion des droits des enfants en situation de migration a été lancé, mercredi, à la salle de préfecture de Daloa.
Publicite

Initié par l’ONG REALIC (le Réseau Ouest Africain pour la Lutte contre l’Immigration Clandestine (REALIC), avec l'appui financier de la République Fédérale d’Allemagne, ce projet va durer 03 mois.

Selon le chef du projet, Dago Paul Désiré de l’ONG REALIC ce projet permettra d’accroitre la sensibilisation et l’information sur la lutte contre le trafic, le travail et l’exploitation sexuelle des enfants en situation de migration.

« Il s’agira de promouvoir le droit à l’éducation des enfants en situation de migration, de faire d’une approche communautaire à travers des ateliers de formation, des activités de mobilisation et des visites de terrains », a-t-il indiqué.

Pour la présidente exécutive de l'ONG REALIC, Florentine Djiro, la migration représente certes une opportunité, mais pour ces enfants, elle demeure un véritable danger d’exploitation, de trafic et d’abus de leurs droits. C'est pourquoi, “ Ce projet vient donc renforcer l’action de l’État, des ONG et des autres partenaires sur le terrain.”, dira-t-elle.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Allemagne en Côte d’Ivoire, SEM Michael Grau, qui a rehaussé la cérémonie de sa présence, a donné les raisons du soutien de son pays aux projets.

« Notre soutien s’inscrit dans le cadre de notre coopération avec la Côte d’Ivoire de l’aider à faire face à un certain nombre de problèmes.

C'est pourquoi, nous nous sommes engagés dans le volet de lutte contre la migration à travers la sensibilisation. Nous pensons ainsi aider à réduire au maximum le désir des Ivoiriens de vouloir s’adonner à la migration car la Côte d’Ivoire a beaucoup de potentialités que pourraient exploiter ses populations en travaillant », a relevé le diplomate allemand, qui a salué les actions de l'ONG REALIC qui est très actif sur le terrain.

Quant au Préfet de la région du Haut Sassandra, Préfet du département de Daloa, Bako Digbé Anatole Privat, il a adressé sa reconnaissance à l’ambassadeur d’Allemagne d'avoir accepté d'accompagner l’ONG REALIC.

En outre, il a salué l'objectif dudit projet. “ Nous condamnons les risques que les parents font prendre aux enfants en mettant en péril leur vie, dans les aventures vers l’Europe. Nous devons conjuguer nos efforts pour endiguer ce fléau et faire comprendre aux Ivoiriens qu’ils devraient mieux apprécier les richesses qui s’offrent à eux, chez eux et se mettre au travail.” a-t-il souligné.

Ce projet a permis également à une trentaine de leaders communautaires, chefs religieux, responsables des organisations de jeunes et de femmes et des ONG locales de prendre part à un atelier de réflexion autour de trois thématiques à savoir : “ le trafic et le travail des enfants” ; “ l’exploitation sexuelle des enfants” et “ le droit des enfants à l’éducation”.

Au cours de cet atelier de réflexion, les participants ont souhaité une sensibilisation plus accrue de la société civile et des ONG, une application stricte des lois relatives à la protection des enfants et une accentuation des échanges avec les enfants par des psychologues dans les établissements scolaires.

Paula K. avec Natacha Kouakou,Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1698976 : 1.62 mb
MEMORY : 1475816 : 1.41 mb