Publicite

Côte d’Ivoire/Réforme de la CEI: Des organisations de la société civile remettent leurs ‘réflexions’ au gouvernement

Cinq (05) grandes plateformes de la société civile des organisations de la société civile ivoirienne ont remis lundi, au ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Diakité Sidiki, à son cabinet à Abidjan, les conclusions de trois jours de réflexion de leurs organisations (du 21 au 24 janvier 2019 dernier), sur la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI).
Publicite


Ce sont la POECI (Plateforme des Organisations de la Société civile pour l’Observation des Election en Côte d’Ivoire), PEACE (Plateforme des Organisations de la Société civile pour des Elections Apaisées, Crédible et Équitable en Côte d’Ivoire), la Plateforme Panafricaine des Femmes et des Jeunes pour la Paix, la Démocratie et la Gouvernance ; la CSCI (Convention de la Société Civile Ivoirienne) et le GERDES (Groupe d’Etude et de Recherche sur la Démocratie, le Développement Economique et Social) en Afrique section Côte d’Ivoire.

En recevant les propositions, le ministre de l’intérieur et de la sécurité, a réitéré l’engagement du gouvernement et la volonté du Président ivoirien, Alassane Ouattara, à œuvrer pour consolider la paix et la stabilité du pays.

« En 2015 après la fin du cycle électorale, le Président de la République avait déjà affiché sa volonté de faire droit pour procéder à une révision des textes pour consolider la paix et la cohésion » a-t-il fait savoir.

Se félicitant de la démarche des organisations de la société civile, le ministre Sidiki Diakité a assuré que le gouvernement étudiera avec minutie les propositions émanant de ces documents. le PCA de la POECI, l’Iman Ibrahim Koné, a expliqué que, l’adoption par la Côte d’Ivoire, d’une nouvelle Constitution en 2016, commande la révision de ce code électoral.

« Il y a eu des changements dans cette Constitution, notamment le poste de vice-président dont il faut en tenir compte dans le code électoral. C’est un devoir pour nous de faire cette réflexion et nous souhaitons que le gouvernement en tienne compte », a-t-il indiqué.

La représentante de la plateforme des organisations de la société civile, pour des élections apaisées, crédibles et équitables (Peace), Camara Dayili Milène a soutenu que, les réflexions de leurs assises ont porté également sur le code électoral qui nécessite aussi une révision.

« Nous avons fait des propositions allant dans le sens de rendre la commission plus indépendante, plus autonome et de lui donner les outils pour être plus transparentes et pour avoir les moyens de conduire des élections plus apaisées », a-t-elle assuré.

Au terme de la rencontre, le ministre Diakité a exhorté les acteurs des OSC et ceux des partis politiques présents, à demeurer engagé dans la recherche de la paix et la cohésion sociale pour le développement de la Cote d’ivoire.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1702928 : 1.62 mb
MEMORY : 1481400 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.