Publicite

Côte d’Ivoire : Réforme de la CEI et report des élections locales, la JPDCI-RDA annonce des actions démocratiques éclatées

La jeunesse du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) a décidé, jeudi lors d’une conférence de presse, au siège du parti (Cocody), de mettre à exécution leur menace de boycotter les élections locales du 13 octobre 2018, à travers des manifestations démocratiques éclatées sur l’ensemble du territoire la veille de ces élections.

Publicite
« Nous devons agir pour sauver la nation. C’est pourquoi nous comptons rencontrer toutes les forces vives qui partagent la nécessité du report de ces élections, afin de reformer la Commission Electorale Indépendante (CEI) », a indiqué le président de la JPDCI-RDA, Valentin Kouassi en référence à sa récente rencontre avec la jeunesse de l’opposition d’Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) à l’issue de laquelle ils avaient prévu des actions communes pour exiger la réforme de la CEI.

De plus, le président de la JPDCI-RDA a annoncé un sit-in des jeunes devant le siège national de l’institution électorale à Cocody « dans les plus brefs délais pour la réforme immédiate et sans délais de cette commission électorale ».

Pour Valentin Kouassi, cette série d’actions se justifie entre autres par le volte-face du chef de l’Etat, Alassane Ouattara en annonçant cette réforme que pour les élections présidentielles de 2020 contrairement à ce qu’il avait indiqué à la veille de la fête de l’indépendance, puis des irrégularités constatées à la CEI avant la clôture des dépôts de dossiers de candidature, le 11 septembre dernier.

En effet, aux dires de celui-ci les candidatures de certains candidats RHDP anciennement au PDCI-RDA, pour ces élections régionales et municipales ont été validées par la CEI, alors que ces derniers ont utilisé le logo de leur parti, en violation flagrante de la constitution.

Il a encore tenu pour irrégularité à la CEI justifiant sa réforme le fait que sa présidence soit forclose depuis 2016 conformément à la constitution qui exige un seul mandat à sa tête de six ans non renouvelable.

Pour rappel, l’opposition dirigée par le Front Populaire Ivoirien tendance Aboudramane Sangaré avait également annoncé des manifestations de protestation pour réclamer la réforme de la CEI, estimant qu’elle n’est pas inclusive.

Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1688616 : 1.61 mb
MEMORY : 1464240 : 1.4 mb