Publicite

Côte d’Ivoire/réforme de la CEI: Le dialogue politique entre le gouvernement et les partis politique a démarré aujourd’hui

Les présidents et représentants de partis politiques ont été conviés ce lundi à la rencontre devant entamer la phase de dialogue sur la reforme de la Commission électorale indépendante (CEI), comme souhaité par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, lors de son adresse à la nation, le 31 décembre dernier.
Publicite

Après plusieurs tractations, dont le refus des GOR (Gbagbo Ou Rien), de participer aux dernières élections présidentielles et locales sans  la reforme de la CEI tant demander par ceux-ci, le gouvernement a mis cette épineuse question au centre du dialogue politique ivoirien en conviant plusieurs partis de Cote d’Ivoire dont le PDCI et le  FPI au dialogue,  ce  lundi 21 janvier 2019.

Présidé par le chef du gouvernement, cette importante rencontre avait pour objectif, la « prise de contact » avec les partis politique en activités dans notre pays, et de leur présenter la feuille de route à suivre dans le processus de redynamisation de la Commission électorale indépendante(CEI).  

« Dans ce processus de réforme de la CEI que le gouvernement initie aujourd'hui et qui se veut inclusif, nous sollicitons vos contributions respectives pour assurer le meilleur équilibre qui emporte l'adhésion de tous.

La méthodologie que nous vous proposons s'articule autour de deux phases dont la première concerne l'ouverture de la réflexion qui est l'objet de la rencontre de ce matin », a expliqué le premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly.

Le chef du gouvernement, justifie cette rencontre par la volonté du gouvernement, d’impliquer les partis politiques dans les reformes de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

« Dans cette même dynamique, le chef de l'État, a bien voulu donner droit aux recommandations de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples quant au réexamen de la composition de la CEI, afin d'en assurer un meilleur équilibre », a-t-il justifié.

Les chefs de partis politiques ont unanimement approuvé la démarche du gouvernement dans la reforme de la Commission Electorale Indépendante : « La prise de contact a été très bonne.

Ce qui est intéressant dans la méthode, c'est qu'il nous donne deux semaines pour faire nos propositions écrites qui vont ouvrir la discussion. Il y a de bonnes dispositions de part et d'autre. Maintenant, il faut que ce qu'on décide soit appliqué », a dit Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif en chef du PDCI.

Même son de cloche pour le président statutaire du FPI, Pascal Affi N'Guessan qui salue la démarche du gouvernement.

« Je salue la tenue de cette réunion qui lance les négociations sur la réforme du cadre juridique et institutionnel des élections. Nous nous réjouissons de cette initiative. Nous souhaitons que ce soit des décisions consensuelles. Pour le moment nous notons des dispositions d'esprit favorable», à t-il fait remarquer.

La balle est donc dans le camp des partis politiques, qui doivent proposer (par écrit) des observations, à mêmes de conduire à une reforme de la Commission électorale indépendante, plus consensuelle.  

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1696200 : 1.62 mb
MEMORY : 1482816 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.