Côte d’Ivoire : Remous dans le système éducatif, la FESCI entre en scène et annonce une série d’actions

Face à la grève des enseignants au secondaire, primaire et au supérieur ayant engendré l’arrêt des cours, l’incarcération de deux d’entre eux, puis a la radiation d’autres, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d Ivoire (FESCI) par la voix de son secrétaire général, Fulgence Assi, est monté au créneau.


"Vu la durée [1mois] du maintien des Élèves et Étudiants à la maison du fait de la grève des Enseignants tant dans le Primaire, le Secondaire que dans les Universités Publiques de Côte d'Ivoire ;

Vu l'arrestation abusive des Enseignants et Étudiants ; Vu la rupture du dialogue annoncé entre les Ministères de Tutelle et les Syndicats d'Enseignants ;

Et au regard de nos textes, la FESCI demande :

La libération des Enseignants et étudiants incarcérés, pour faciliter le dénouement de la crise; la mobilisation des Partenaires du Système Éducatif, des Parents d'Élèves et d''Étudiants, de l'ensemble des Élèves et Étudiants pour une marche pacifique sur toute l'étendue du territoire national ce Mardi 26 Février dès Sept (07) heures, pour réclamer la reprise des cours dans les Établissements Scolaires et du Supérieur ; à tous ceux qui ont un intérêt pour l'École de se vêtir de blanc ou de bandeaux blancs", a indiqué Fulgence Assi.

Casimir Boh/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1710464 : 1.63 mb
MEMORY : 1507856 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.