Côte d’Ivoire : Rencontre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara le 27 juillet au palais présidentiel, lutte contre la vie chère, Journée nationale d’excellence 2021… Voici les décisions du dernier Conseil des ministres

Le mercredi 21 juillet 2021, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11h00 à 13h45, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.   

Plusieurs points étaient à l’ordre du jour de cette réunion.

Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara se rencontrent le 27 juillet au palais présidentiel

L’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo et l’actuel Président de la République Alassane Ouattara vont se rencontrer le mardi 27 juillet 2021 au Palais présidentiel du Plateau. En effet selon le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, l’ex-pensionnaire de la Cour pénale internationale (CPI) sera reçu en audience par l’actuel chef de l’Etat.

C’est un grand événement, car le fondateur du Front populaire ivoirien et le président du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ne se sont plus parlé face à face depuis le débat télévisé relatif au second tour de l’élection présidentielle de 2010.  

A en croire le porte-parole du gouvernement, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara ont eu récemment un entretien téléphonique pour jeter les bases de cette future rencontre très attendue.

Contre la vie chère, le gouvernement prend 7 mesures

Le gouvernement ivoirien ne veut pas perdre de temps, face à la grogne des populations contre la vie chère. Ce mercredi, le conseil des ministres a arrêté mercredi sept mesures en vue d’apporter des réponses immédiates à la préoccupation des populations.

Il s’agit :
– D’une rencontre sectorielle avec les différents acteurs économiques, filière par filière, en vue de trouver des solutions afin de contenir cette hausse des prix;

– De l’encadrement des produits de premières consommations telles que le riz, l’huile de palme raffinée, la viande de bœuf, la farine;

– Du renforcement de la surveillance du marché, notamment l’affichage des prix, mais également le contrôle des prix réglementés;

– L’intensification de la communication sur les prix et les actions menées dans le cadre de la lutte contre la vie chère;

– La révision de la norme ivoirienne sur le pain, la facilitation du retour des bouviers qui convient le bétail du Mali et du Burkina en Côte d’Ivoire;

– L’installation des comités locaux de lutte contre la vie chère;

– Renforcement de la lutte contre le racket.

Une révision sur la norme du pain

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly, a annoncé mercredi une "révision sur la norme du pain" avec l’introduction d’autres intrants produits localement, à l’issue d’un Conseil des ministres. "Dans l’ensemble des dispositions qui ont été annoncées, il a été question notamment de revoir la norme du pain en Côte d’Ivoire, de façon à ce qu’on puisse autoriser l’introduction d’autres intrants produits localement", a dit M. Amadou Coulibaly à la presse.

Cela, dira-t-il, vise à "réduire la teneur en blé sans pourtant changer la qualité" du pain. Une fois que ce travail technique sera fait, les consommateurs seront "rassurés d’avoir du pain de qualité avec un coût de revenu qui soit moins élevé".

Les acteurs du secteur de la boulangerie avaient menacé d’augmenter le prix du pain au mois de mai dernier, face au coût élevé de la farine et qui ne leur permettait pas de rentrer dans leur fonds.

Le ministère du Commerce et de l’Industrie avait rencontré les acteurs du secteur suite aux velléités de hausse du prix du pain afin qu’ils ne relèvent pas le coût de la baguette de pain, demandant aux meuniers de "geler les prix de la farine boulangère de type 55".

Le prix de la tonne de blé est passé de 250 euros en janvier 2021 à 300 euros en juillet 2021, soit une hausse de 20%, combinée à une hausse du coût de fret de 20%, alors que le prix de la tonne de farine de blé n’a augmenté que de 5% entre janvier et juillet 2021.

Journée nationale d’excellence 2021 : 84 prix décernés

84 prix seront décernés aux lauréats de divers secteurs de la vie de la nation, au cours de la Journée Nationale d’Excellence, prévue le 06 août 2021 au palais de la présidence à 11h. Pour cette édition, « l’option retenue est la reconduction des lauréats de 2020 auxquels vont s’ajouter les lauréats du secteur de l’éducation formation sélectionnés au terme des examens de fin d’année 2021. Au total, ce sont 84 prix qui seront décernés », a indiqué le ministre, précisant que les lauréats « recevront comme chaque année, un trophée, un diplôme et une enveloppe de 10 millions FCFA pour ceux classés premiers. Quant aux autres lauréats classés 2e et 3e, ils recevront respectivement 1,5 million FCFA et 1 million FCFA ».

En 2020, en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid 19, la cérémonie n’a pu se tenir, alors que le processus de sélection avait été achevé.

La Côte d’Ivoire bénéficie d’une réserve énergétique de près de 80 mégawatts

Après avoir jugulé le rationnement énergétique, la Côte d’Ivoire bénéficie aujourd’hui d’une réserve de près de 80 mégawatts de réserve énergétique. Avec la saison pluies, les barrages hydro-électriques du pays ont retrouvé leur niveau normal. Le retour de ces pluies a mis fin à la période de chaleur, réduisant ainsi la forte demande nationale d’électricité. Alors qu’en période de chaleur nous avions une demande de 1600 mégawatts, aujourd’hui nous en sommes à 1450 mégawatts soit une réduction de 250 mégawatts de demande énergétique.

La résolution de ce problème de rationnement est consécutive aux efforts du gouvernement et aux opérateurs du secteur qui ont permis d’une part de réparer les pannes qui ont lieu. Ces efforts ont constitué en une augmentation de la puissance de production électrique. Cela permet aujourd’hui, à la Côte d’Ivoire d’avoir une marge de production nationale, de près de 80 mégawatts. Nous avons une réserve aujourd’hui de près de 80 mégawatts.

En conséquence de toutes ces actions, le rationnement des ménages a pris fin à Abidjan, le 12 juin 2021 et à l’intérieur du pays, le 25 juin 2021. On peut dire que cette période de crise énergétique a été définitivement maîtrisée avec la fin du rationnement en ce qui concerne les industriels depuis le 09 juillet 2021.

Il y a quelques semaines, des coupures intempestives d’électricité ont été enregistrées à Abidjan et à l’intérieur du pays, en raison, dit-on, de la baisse drastique du niveau d’eau dans les barrages hydroélectriques.

La Côte d’Ivoire ratifie un accord portant sur l’Académie de lutte contre le terrorisme

Un décret portant ratification et publication de l’accord entre la République de Côte d’Ivoire et le gouvernement de la République française relatif au projet de coopération Académie internationale de lutte contre le terrorisme signé le 21 décembre 2019 à Abidjan.

Cet accord prévoit la construction d’une école de formation des cadres et acteurs de la lutte contre le terrorisme, issus des ministères de la Justice, de la Défense et de l’Intérieur.

Il prévoit également la construction d’un centre d’entrainement pour les unités d’intervention spécialisées, d’un institut de recherche stratégique dédié à la menace terroriste. 

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, mercredi 30 juin 2021, par consensus, une résolution réaffirmant la volonté des Etats membres de travailler ensemble dans la lutte contre le terrorisme.

L’adoption de cette résolution, qui rappelle la menace persistante de Daech et d’Al Qaïda dont les affiliés continuent d’étendre leurs actions en Europe, en Asie et surtout en Afrique, intervient pendant une année marquée par le vingtième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, rapporte ONU Info.

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies à la lutte contre le terrorisme, Vladimir Voronkov, s’est félicité de l’adoption de la résolution à l’occasion du septième examen de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies. 

La Côte d’Ivoire va se doter d’une juridiction spécialisée contre la répression des crimes économiques

Un projet de loi portant création, compétences, organisation et fonctionnement d’un pôle pénal, économique et financier sera créé dans le dispositif juridictionnel ivoirien. « La création de cette juridiction spécialisée vise à mettre le cadre institutionnel de la répression de la corruption et des infractions assimilées, du blanchiment des capitaux, du financement du terrorisme et des infractions financières connexes en cohérence avec les engagements internationaux de la Côte d’Ivoire, notamment la Convention des Nations unies contre la corruption et les divers autres instruments régionaux et sous-régionaux », a expliqué M. Coulibaly.

Il a souligné qu’une telle juridiction marque l’engagement de l’Etat à promouvoir la bonne gouvernance.

Le gouvernement ratifie un accord de prêt de plus de 135 milliards FCFA

Le gouvernement ivoirien a adopté un décret portant ratification d’un accord de prêt d’un montant de 135 793 000 099 FCFA (135 milliards 783 millions 099 FCFA). L’objectif global du projet est de soutenir durablement le développement des chaînes de valeurs agro-alimentaires compétitives et inclusives.   Ce financement permettra de renforcer les capacités des institutions publiques opérant dans le développement des chaines de valeurs vivrières, de consolider les infrastructures de commercialisation et de distribution des produits agro-alimentaires.

Il favorisera également l’accès à nouvelles technologies agricoles adaptées au climat afin de développer des variétés de manioc et de cultures horticoles à haut rang, a conclu le Coulibaly Amadou, par ailleurs, ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie.

Les conventions d’affectation pour le financement des projets C2D signées

Toutes les conventions d’affectation pour le financement des projets des deux C2D ont été signées en dépit des mesures restrictives liées à la crise sanitaire qui ont fortement impacté la mise en œuvre des opérations telles que prévues.

Le niveau d’exécution est globalement satisfaisant et de nombreuses livraisons de projets d’envergures ont été faites en 2020. Il s’agit notamment de l’agence nouvelle PSP et de l’INFAS à Bouaké, de l’usine de production d’eau potable de Saint Viateur à Cocody, de neuf châteaux d’eau à Gagnoa et à Sinfra, du tronçon Bouaké-Ferkessédougou, de la route du Nord, des lycées professionnels de Daoukro et de Yopougon. Les livraisons se poursuivront en 2021 avec celles des cours d’appel de Korhogo et de Daloa, du pont Félix Houphouët-Boigny réhabilité et de bien d’autres ouvrages.

Au 31 décembre 2020, l’exécution cumulée des projets des deux C2D a nécessité une mobilisation financière de 959,85 milliards FCFA et pour celle de l’année 2020, 97,35 milliards de FCFA ont été décaissés contre 109,8 milliards de FCFA prévus, soit un taux de réalisation de prévision de 88,68%.

La signature d’un troisième C2D devrait intervenir au troisième trimestre de l’année 2021 pour le démarrage de nouveaux travaux et la consolidation des projets en cours.

Le Contrat de désendettement et de développement (en abrégé C2D) constitue le principal volet bilatéral additionnel français de l’initiative PPTE d’allègement de la dette des pays en développement. Les remboursements de la dette bilatérale des Etats concernés sont redistribués par la France sous forme de subventions.

Les décisions concernant les C2D sont prises par consensus dans un comité mixte comprenant le ministre des Finances, l’ambassadeur de France et la société civile. En général, l’Agence française de développement (AFD) est chargée de la mise en œuvre des décisions d’affectation des subventions.

Les appels d’offres se feront selon les critères européens et internationaux et non à la discrétion des gouvernements récipiendaires de l’aide.

Foire Expo Dubaï 2020

La Côte d’Ivoire va participer à l’Expo Dubaï 2020, l’une des plus grandes foires d’exposition à caractère universel qui aura lieu du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022 à Dubaï, aux Emirats arabes unis. Le thème de cette édition est « Connecter les esprits, construire le futur ».

La participation de la Côte d’Ivoire sera marquée par une « Journée nationale de la Côte d’Ivoire », qui est prévue le 17 octobre sous la présidence du Premier ministre, Patrick Achi, représentant le chef de l’Etat.

Vaccination contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire

1- La situation sanitaire et le point de la vaccination contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire montrent que le virus continue de circuler et qu’Abidjan demeure l’épicentre de la pandémie dans notre pays. Aussi, les mesures barrières restent toujours d’actualité, en plus de la stratégie de vaccination qui vient renforcer la lutte contre la Covid-19.

Le défi majeur reste l’approvisionnement régulier en vaccins, non seulement pour satisfaire aux besoins de la population, mais surtout pour maintenir le rythme projeté de la vaccination qui est en moyenne entre 20 000 et 30 000 doses administrées par jour, pendant les campagnes intensives planifiées. A cet effet, le pays a acquis de la France 268 800 doses du vaccin Astra Zeneca, réceptionnées le 19 juillet 2021.

L’objectif à terme de la stratégie de vaccination est d’atteindre 60% de la population de 18 ans et plus, avec une cible mensuelle d’un (01) million de personnes à vacciner par mois, soit sept (07) millions de personnes d’ici fin décembre 2021.

Le plan d’approvisionnement en vaccins jusqu’à la fin décembre 2021 est le suivant :

• en juillet : 500 000 doses du vaccin Astra Zeneca attendues d’ici fin juillet 2021 ;
• en août : 1,7 million de doses du vaccin Astra Zeneca ;
• en septembre : 01 million de doses du vaccin Astra Zeneca ;
• d’octobre à décembre : 3,5 millions de doses du vaccin Johnson and Johnson.

Le prochain Conseil des Ministres se tiendra le 28 juillet 2021, à Abidjan.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1765384 : 1.68 mb
MEMORY : 1545016 : 1.47 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.