Publicite

Côte d’Ivoire : Scandale de l’enregistrement téléphonique, le PDCI-RDA dénonce une collusion entre Fabrice Sawegnon et la justice ivoirienne

Un enregistrement audio, d’une durée de 2min 10s, fait en ce moment grand bruit dans la sphère politique ivoirienne.

Il s’agit d’un entretien téléphonique supposé entre Albert N’Cho, ex directeur technique de la mairie du Plateau sous Bendjo, et un responsable de la campagne du candidat PDCI Jacques Ehouo.
Publicite


Un deal signé entre Albert N’Cho et Fabrice Sawegnon ?

Depuis plusieurs heures, un enregistrement audio circule sur la toile, particulièrement sur les pages officielles du PDCI-RDA. Dans cet entretien téléphonique, deux hommes dont on présente l’un comme Albert N’Cho, discutent sur l’annulation d’un mandat d’arrêt et les conditions qui vont avec. Rappelons tout d’abord, à toute fin utile, qu’Albert N’Cho avait quitté le pays, à la suite de la révocation de son patron M. Akossi Bendjo. Mais contre toute attente, il est rentré, ces derniers jours, sans être inquiété alors que le mandat d’arrêt contre lui court toujours.

A la surprise générale encore, M N’Cho a intégré l’équipe de campagne du candidat Fabrice Sawegnon et se promènerait même avec des gardes de corps, ce qui suggère qu’un deal a été signé : l’abandon des charges contre lui s’il bat campagne pour le candidat RHDP.

Ce que les deux hommes disent dans l’enregistrement

Dans cet enregistrement téléphonique, qui dure 2 minutes et 10 secondes, l’on entend un homme, présenté comme Albert N’Cho, dire : « Fabrice Sawegnon dit qu’il va faire sauter ces mesures (mandat d'arrêt). Donc je te demande d’arrêter tes attaques le temps qu’il rentre et qu’il fasse ce qu’il a dit et puis on verra quand je serai sur le terrain. C’est le service que je te demande. Si ses gars attaquent Ehouo Jacques, ne réponds pas. Nous ne sommes pas en position de force ». Vraisemblablement cette conversation a eu lieu au moment où l’ex directeur technique de la mairie du Plateau était encore en exil. D’où l’hypothèse qu’il a dû négocier son retour en proposant ses services au rival de son ancien patron, M. Fabrice Sawegnon.

Pour toute réponse, son interlocuteur, un membre de l’équipe de campagne de Jacques Ehouo, l’interpelle en lui rappelant que quand tu signes un deal avec ces gens, en l’occurrence ceux du RHDP, « c’est comme si tu signais un pacte avec le diable » car ils ne seraient pas reconnaissants en amitié.


Pour le PDCI-RDA, cet enregistrement téléphonique est la preuve de plus qu’il y a bel et bien collusion entre la justice ivoirienne et Fabrice Sawegnon. Depuis l’éviction d’Akossi Bendjo, en août, le vieux parti est convaincu que le candidat RHDP et poulain du Président Ouattara, utilise la justice ivoirienne pour écarter toute concurrence à la mairie du Plateau.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

 

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1717000 : 1.64 mb
MEMORY : 1486016 : 1.42 mb