Publicite

Côte d’Ivoire/Séguéla: séquestration, licenciement de ses collaborateurs à l’approche des élections locales, le candidat Diomandé Mamadou s’insurge

Les campagnes électorales pour les régionales et les municipales prévues débuter officiellement le 28 septembre prochain sur l’ensemble du territoire ne sont pas encore entamées que des alertes sur des dérives sont signalées.
Publicite

La dernière en date est celle du député de la commune de Séguéla, l’honorable Diomandé Mamadou, membre du groupe parlementaire du Rassemblement Des Républicains (RDR), candidat indépendant dans la région du Worodougou pour les régionales.

En effet, dans une déclaration, mercredi le député a dépeint « le licenciement » de certains de ses cadres, « la traque » et « l’interdiction d’accès » à certaines zones dans le Worodougou à ses collaborateurs depuis le dépôt de sa candidature.

En évoquant les cas de dérives et d’intimidation, dont la tentative d’invalidation de leur dossier de candidature à la Commission Electorale Indépendante (CEI) dont l’un des vice-présidents s'est vu proposer la somme de dix (10) millions de F CFA sans succès, il s’est attardé sur celui de l’un de ses collaborateurs, Kéita Ben Zakaria séquestré dans un endroit tenu secret.

« Il m’a appelé ce mercredi et a dit être inquiet pour sa propre sécurité. Depuis lors, il n’est plus joignable », a-t-il révélé, appelant par la même occasion l’opinion nationale et internationale à témoin sur ces actions qui tendent à se déporter, selon lui, vers le conseil constitutionnel dans leur volonté de les retirer sur la liste définitive des candidatures retenues  pour ces élections locales.      

« J’ai honte pour la région, j’ai peur pour mon pays. Nous irons à ces élections sans crainte », a-t-il déclaré pour marquer sa détermination.


Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1720248 : 1.64 mb
MEMORY : 1482248 : 1.41 mb