Publicite

Côte d’Ivoire : Soutien à la presse, mévente, vers une journée sans journaux lundi prochain

Les lecteurs de journaux pourraient être privés d’informations dans leurs journaux, lundi 17 septembre 2018, face à la menace des éditeurs regroupés au sein du groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GESPCI) de ne pas faire paraitre les journaux à cette date.

Publicite
« Nous protestons contre le fait que l’Etat veille orienter l’aide à l’impression vers autre chose. Il faut que nos autorités reviennent sur cette décision qui n’est pas faite pour aider les journaux », s’est plaint jeudi, le président du GEPCI, Patrice Yao, lors d’une conférence de presse.

Vivant déjà dans les difficultés financières suite à des méventes de journaux que les patrons de presse ont attribué à la mauvaise distribution de leurs journaux sur l’étendue du territoire par la société Edipress, ceux-ci voient d’un mauvais œil le fait que les fonds alloués à la presse soient orientés à d’autres fins par les autorités gouvernementales au lieu de les soutenir à redresser la barre.

Notons que face à cette situation, le Gepci avait entrepris de créer sa propre maison d’édition pour mieux distribuer leurs journaux et se séparer ainsi d’Edipress qui leur doit en plus trois mois d’arriéré.

Toutefois, cette décision de boycotter la journée de lundi 17 septembre prochain est conditionnée par la rencontre entre les responsables du Gepci et le ministère de la communication ce vendredi  pour discuter de leurs revendications.


Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant/Akody.com  

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1683128 : 1.61 mb
MEMORY : 1462232 : 1.39 mb