Côte d’Ivoire : Un cortège impressionnant de blindés du 43e BIMA aperçu dans plusieurs communes dont Bouaké cette semaine

Alors que tous les regards étaient tournés vers la Haye, où se déroulait l’audience à huis clos sur une probable liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, un curieux, voire suspect mouvement de l’armée française a été observé, Jeudi 13 décembre 2018, dans plusieurs communes de Côte d’Ivoire.


Cet impressionnant cortège de blindés a interpellé plus d’uns


L’armée française fait mouvement vers Bouaké

Jeudi 13 décembre 2018, alors que toute la Côte d’Ivoire ou presque (sympathisants comme adversaires) étaient en attente du délibéré des juges de la CPI, plusieurs témoins ont aperçu un convoi de blindés du 43e BIMA dans différentes communes du pays.

A la mi-journée, plus de 60 chars et des pick-up remorqués de cette armée française sortaient d’Abidjan par Yopougon Gesco. A Abobo, plusieurs personnes jurent avoir vu passer ce même cortège. Certains témoins parlent plutôt d’une manœuvre de l’armée ivoirienne. En revanche, dans la région du Gbêkê, ce même jeudi, c’est bien le 43e BIMA qui a été vu en mouvement vers Bouaké, deuxième ville la plus peuplée de Côte d’Ivoire et (ex) bastion de la rébellion.

Anticipe-t-elle tout débordement ?

A quoi rime ce déploiement du 43e BIMA ? Veut-elle prendre position pour anticiper sur d’éventuels débordements après le verdict de la CPI, attendu ce vendredi à 10H30 ? Pour de nombreux militants du parti de Laurent Gbagbo, le 43e BIMA, qu’ils appellent l’armée coloniale, est surement en train de préparer un autre faux coup, comme à son habitude.

Cette manœuvre du 43e BIMA pourrait être bel et bien liée à ce qui se passe à la Haye en ce moment. Selon le Procureur Mac Donald, Laurent Gbagbo devrait être maintenu à sa cellule de Scheveningen car sa libération pourrait causer des troubles en Côte d’Ivoire vu sa popularité. Si cet argument du representant de l’accusation prête au rire, il faut bien admettre que le prisonnier de la Haye a une influence sur une certaine jeunesse ivoirienne, dite patriotique. Il est donc à craindre un débordement et des incidents en cas de délibéré favorable.

C’est pour prévenir de tels risques, nuisibles à souhait à l’image de Laurent Gbagbo, que les leaders de la jeunesse du FPI, tels que Koua Justin, ont appelé leurs militants à la retenue et à la sagesse pour ne répondre à la provocation des adversaires et tomber ainsi dans leur piège.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1764584 : 1.68 mb
MEMORY : 1542488 : 1.47 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.