Publicite
 

Côte d’Ivoire : Un groupe de militants et de personnalités du PDCI-RDA appelle à de nouvelles négociations entre les présidents Bédié et Ouattara pour sauver la paix et la cohésion nationale

Après la pétition de Jean Marc Bédié, qui lui a valu une sanction exemplaire, un nouveau groupe de militants et personnalités du PDCI-RDA, dont aucun nom n’a été communiqué, appelle au retour du parti dans le RHDP pour, disent-ils, sauver la paix et la cohésion nationale.
Publicite

Dans leur déclaration, dont nous avons reçu copie, ces défenseurs d’une réconciliation entre les enfants d’Houphouët, soutiennent que toute rupture du PDCI avec le RHDP est à exclure à tout prix.

Les Ivoiriens ne doivent pas être amnésiques

Sous le titre « Déclaration de paix de militants et personnalités du PDCI-RDA », des cadres du vieux parti ont appelé au rejet de toute rupture entre les partis politiques membres du RHDP, particulièrement le PDCI-RDA et le RDR.

C’est avec une pointe de nostalgie qu’ils ont commencé leur plaidoyer.

En effet, ils ont évoqué le miracle ivoirien et la paix qui régnait en ce temps, en Côte d’Ivoire.

Mais, dès 1993, il y a eu une série de ruptures qui ont plongé le pays dans le chaos, dont la fracture sociale après le décès de Félix Houphouët Boigny, le coup d’Etat de 1999 et la rébellion de 2002.

Conséquences directes et immédiates de ces évènements, notent-ils, « le règne de l’arbitraire, de l’impunité, de l’insécurité, des exécutions sommaires, la privation de liberté, une économie en sommeil, l’exode massif d’acteurs économiques, la perte du prestige et du rayonnement international de la Côte d’Ivoire. ».

C’est dans ce chaos généralisé qu’il y a eu une prise de conscience et un sursaut national qui engendra le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

« Les fondements de cette alliance, rappellent ces cadres, étaient de préserver et de poursuivre l’œuvre du "Père Fondateur" : faire grandir et prospérer une nation ivoirienne forte, stable et en paix. »

De plus la Côte d’Ivoire se porte bien depuis 2011

Après la prise du pouvoir du RDHP en 2011, toujours selon la déclaration de ces militants et personnalités du PDCI, « la Côte d’Ivoire a retrouvé la paix et la sécurité, a renoué avec la croissance, a retrouvé son attractivité auprès des investisseurs, a vu la création de centaines d’entreprises et de plus de 2 millions d’emplois dans tous les secteurs et la mise en œuvre d’une politique sociale au bénéfice notamment des jeunes et des femmes. Les populations ont, elles, retrouvé leur liberté de circulation, d’entreprendre, d’avoir à nouveau accès à l’éducation et à la santé ».

Mieux encore, le pays vient de se voir confier, pour la première fois de son histoire, la présidence du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Malheureusement, les dissensions apparues récemment au RHDP menaceraient cette dynamique de paix, de stabilité et d’émergence. Face à la fracture au sein de la famille Houphouëtiste, les militants et personnalités du PDCI-RDA appellent à rejeter toute discorde susceptible de saboter les progrès réalisés depuis 2011.

Que de nouvelles négociations soient engagées entre les présidents Bédié et Ouattara

Pour tranquilliser, à nouveau, les populations ivoiriennes et les investisseurs, toujours plus nombreux à frapper aux portes de la Côte d’Ivoire, les militants et cadres du PDCI-RDA, qui semblent avoir requis l’anonymat, estiment que « La rupture avec les partis politiques membres de la famille des Houphouëtistes n’est ni opportune, ni judicieuse. Elle est à exclure à tout prix » ; que les dirigeants actuels du PDCI ont « le devoir envers nos enfants, pour éviter le sacrifice d’une nouvelle génération, de poursuivre ensemble, au sein de la famille des Houphouëtistes, le chemin vers la prospérité et le progrès » ; que leurs « divergences, quelles qu’elles soient, ne peuvent et ne doivent en aucun cas, être au-dessus des intérêts du pays et des populations ».

Enfin, à leurs yeux, il est impératif que le sens de la responsabilité et le devoir de mémoire animent chaque Ivoirien qui se réclame d’Houphouët. C’est pourquoi ils font cet appel à leurs leaders : « de nouvelles négociations entre le PDCI-RDA et les autres partis membres de la famille des Houphouëtistes, afin d’examiner nos divergences et de définir les modalités et un calendrier d’une alliance future forte, équilibrée et durable, qui préserve les acquis et assure la paix et la prospérité pour la Côte d'Ivoire et pour tous les Ivoiriens ».

En attendant de savoir l’origine et les auteurs de cette menace, contre la paix et le progrès en Côte d’Ivoire, dont parlent tant les cadres pro RHDP parti unifié, nous sommes en droit de nous demander ce que Bédié et ses lieutenants (Guikahué et Billon) penseront de cette déclaration.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1734104 : 1.65 mb
MEMORY : 1483128 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.