Publicite

Côte d’Ivoire : Un malade atteint du priapisme filmé nu au CHU de Cocody, la direction de l’hôpital promet des sanctions à l’encontre des médecins responsables de cette vidéo

A l’ère des nouvelles technologies et de l’internet, chacun est constamment animé du désir de partager son quotidien avec le monde entier.  Même les médecins, pourtant tenus à la déontologie, sont rentrés dans la danse. Hier mercredi au CHU de Cocody, des blouses blanches ont filmé nu l’un de leurs patients atteint de priapisme. Informée de ce scandale, la direction de l’hôpital promet des sanctions exemplaires.
 
Les médecins exposent sur internet leur patient

Seulement quelques heures après l’épisode Sandrine Polneau, le Centre Hospitalier Universitaire de Cocody attire à nouveau l’attention sur lui. Cette fois c’est une affaire scandaleuse qui éclabousse l’ordre des médecins. Des médecins, qui ont rangé dans leur blouse la déontologie propre à leur métier, se sont permis de filmer nu et à son insu un patient étalé sur une civière en salle d’opération. Dans cette vidéo choquante, les médecins, surement des dames, s’affairaient joyeusement autour du malade quand celui-ci s’impatientait de voir son « bangala » retombé à nouveau. De fait, l’homme était atteint du priapisme, un mal qui touche les pénis en forte érection.   
Publicite

Les causes de ce priapisme

Le malade filmé à son insu souffrait du priapisme et cela se voyait bien dans la vidéo. Dressé comme une tige de maïs, son pénis avait du mal à retomber flasque. En effet, le priapisme est une situation dans laquelle le pénis, après érection, ne retrouve pas sa flaccidité normale au bout de quatre (4) heures, même en l’absence de toute stimulation physique ou psychologique. Dérivé d’un étymon grec, le terme « Priapisme » vient de Priape du nom du Dieu grec de la fertilité. Ce Dieu serait constamment en érection comme constaté sur certaines fresques de l’antiquité. Loin d’être un signe de virilité, c’est une maladie qui nécessite une intervention chirurgicale urgente. Le priapisme est généralement provoqué par des dysfonctionnements neurologiques ou vasculaires. Il peut être aussi dû à une infection génitale ou à la prise de médicament pour lutter contre les pannes érectiles. Selon certaines rumeurs, l’homme filmé au CHU de Cocody hier a bu un aphrodisiaque, en l’occurrence Atôté, une potion connue en Côte d’Ivoire pour réveiller le « bangala » d’un homme. Le malade aurait un peu trop bu cette mixture et patatras voilà les dégâts.  

Des sanctions prévues contre le médecin

Qu’à cela ne tienne, ce n’est pas de sa faute s’il s’est retrouvé exposé au monde entier à travers internet. La responsabilité incombe au médecin qui l’a filmé. Ce pourrait même être toute l’équipe de médecins qui s’apprêtait à passer à son opération. C’est pourquoi la direction du CHU a promis prendre des sanctions exemplaires : « Nous avons déjà identifié le service où la scène qui viole le respect de la dignité du patient et le secret médical a été tournée. C’est au service d’urologie. Nous pouvons vous assurer que les sanctions tomberont », a rassuré un responsable de l’hôpital universitaire.


Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant / Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1727424 : 1.65 mb
MEMORY : 1503240 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.