Publicite

Côte d’Ivoire : Un tuyau du pipeline de la SIR pète à Port Bouët, la fuite vite circonscrite

Dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 juin, un tuyau du pipeline de la Société Ivoirienne de Raffinerie a pété, près du marché de nuit de Port-Bouët. Grâce à la promptitude des sapeurs-pompiers et des agents de la SIR, la fuite a été très vite circonscrite.   
Publicite

Alerte à une heure tardive

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, une fuite d’hydrocarbure s’est produite au niveau du « Marché de nuit » de Port Bouët, commune située au sud d’Abidjan, la capitale ivoirienne. Selon les habitants de la zone, c’est entre 0H et 1H du matin que d’étranges émanations ont été signalées. Plus tard, ils apprendront que les fortes odeurs venaient en fait d’une fuite d’hydrocarbures près du « Marché de nuit ». Une portion du pipeline a pété tout seul, comme sous l’effet d’une importante pression. Le pipeline abîmé relie, rapporte-t-on, la société ivoirienne de raffinerie, située à quelques encablures de l’océan atlantique, et la mer.  

La prompte intervention des techniciens

Après que la fuite a été signalée, des sapeurs-pompiers, aidés d’agents de la SIR, sont intervenus sur la portion de tuyau concernée. L’hydrocarbure s’étant répandue sur une bonne partie de la chaussée, il fallait mettre en place un périmètre de sécurité assez large. C’est ce à quoi se sont d’abord attelés les techniciens déployés sur les lieux. Le « Marché de nuit » a été aussi fermé pour plus de prudence. Enfin, les résidents du secteur ont été priés de ne pas faire usage de feu car cela pourrait occasionner des incendies ou pis des déflagrations. L’extrême volatilité du produit commandait cette mesure.

Le Ministre Thierry Tanoh sur les lieux

Informé de ce qui se passait au « Marché de nuit » de Port Bouët, le Ministre de l’Energie, du Pétrole et du Développement des énergies renouvelables, Thierry Tanoh est vite arrivé sur le lieu des opérations. Conscient du danger de telle fuite, le Ministre a ordonné l’extension de la zone de sécurité établie par les techniciens du GSPM et de la SIR. Les fuites désastreuses dans certains pays, comme le Mexique dans les années 1980, sont des exemples assez édifiants des risques encourus par la population. Comme ils sont intervenus assez vite, les sapeurs-pompiers et les agents de la SIR ont pu circonscrire la fuite et remettre tout dans l’ordre. Ils ont d’ailleurs été félicités, en cela, par le Ministre Thierry Tanoh. 

Nous y reviendrons.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com             

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1731736 : 1.65 mb
MEMORY : 1491432 : 1.42 mb