Publicite

Côte d’Ivoire : Utilisation frauduleuse du logo de LIDER, Mamadou Koulibaly remet une citation directe en correctionnelle au parquet contre Lancina Karamoko

Ce jeudi, Mamadou Koulibaly, le président fondateur de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER), a remis au parquet une citation directe en correctionnelle avec dénonciation contre le sieur Lancina Karamoko, qui se réclame également président de LIDER.
Publicite

Il est reproché à ce dernier d’avoir utilisé des symboles du parti de Mamadou Koulibaly lors du congrès extraordinaire de son LIDER, ce mardi… (Non il ne faut pas que vous perdiez le fil ; c’est comme la dissidence Affi au FPI).

Lancina Karamoko sur les traces d’Affi N’Guessan et Adjoumani Kobenan

Le mardi 27 novembre 2018, les médias, notamment ceux d’Etat, avaient annoncé l’intégration d’un certain LIDER au RHDP. Il s’agissait en fait du LIDER de Lancina Karamoko, beau-frère de Mamadou Koulibaly, avec qui il est rentré en dissidence en 2017, pour une raison encore obscure. Certaines sources parlent d’une misogynie et d’un élitisme très prononcés chez Lancina Karamoko, un universitaire. En fait, il aurait refusé de voir Monique Gbekia, « simple » professeure du Lycée Classique, aux commandes du parti.

A l’issue de son congrès extraordinaire, où le logo du LIDER (officiel) a été utilisé, l’ancien bras droit de Mamadou Koulibaly a annoncé : « Désormais il faut compter avec le LIDER au sein du RHDP, pour apporter toute notre contribution à la construction de notre pays », a dit Lancina Karamoko. »

Cette déclaration a eu le don de provoquer l’ire de Nathalie Yamb, la conseillère spéciale de Mamadou Koulibaly qui n’a pas manqué de rabrouer le site Poleafrique.info quand celui-ci a demandé ce qu’elle pensait de ce ralliement.

Mamadou Koulibaly fait place aux juges

Mamadou Koulibaly non plus n’a visiblement pas digéré cette déclaration de Lancina Karamoko qui utilise non seulement le nom de son parti, mais également le logo. Outré par ce qu’il considère comme une usurpation, le président fondateur de LIDER a convoqué son beau-frère en justice, comme il l’annonce à travers une publication ce jeudi : « Une citation directe en correctionnelle avec dénonciation au parquet a été remise ce jour au sieur Lancina Karamoko pour faux, usage de faux en écriture privée, contrefaçon, concurrence déloyale et atteinte à la propriété artistique et littéraire, à la requête de la propriétaire de la marque LIDER et du parti politique LIDER, dirigé par Monique Gbekia »

Une autre preuve de la colère de l’ancien N°2 du FPI, cette publication, alors que le congrès extraordinaire du LIDER de Karamoko Lancina se déroulait : « Dites-moi, où se tient ce congrès parce qu'un huissier est à la recherche de ses instigateurs pour leur délivrer une citation directe correctionnelle avec dénonciation au parquet. Il ne saurait y avoir 2 partis LIDER en CI, l'un dans l'opposition l'autre au RHDP. »



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1727240 : 1.65 mb
MEMORY : 1506840 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.