Côte d’Ivoire : Vu les circonstances de la mort de Marcel Gossio, Lida Kouassi Moïse demande une autopsie du corps

Depuis la fin de la crise post-électorale, l’on note le décès en cascade des cadres du Front Populaire Ivoirien (FPI). Le dernier en date est celui de Marcel Gossio, ex DG du Port Autonome d’Abidjan (PAA) sous Laurent Gbagbo. Vu la longue liste suspecte des décès au FPI et surtout les circonstances de la mort de Marcel Gossio, Lida Kouassi Moïse demande exceptionnellement une autopsie pour ce cas-ci.

Une mort de trop ?

Depuis la fin de la crise post-électorale, c’est une véritable hécatombe au sein du FPI et de la « galaxie patriotique ». La mort décime les rangs de l’ancien pouvoir des Refondateurs. Notons, entre autres, le décès du chef milicien Maguy le Tocard, de Raymond Gnan, du Général Kassaraté, des Ministres Bohoun Bouabré et Abouo N’Dori et de l’ancien DG du PAA Marcel Gossio. Egalement l’on ne compte plus les cadres de « seconde zone » et les militants, quelques fois anonymes, qui ont rendu l’âme à la MACA ou à domicile, quelques jours après être sortis du pénitencier.

La liste s’allonge à tel point que cela devient suspect. La mort naturelle ne convainc plus. Il en est ainsi du cas de Marcel Gossio. Sa mort brutale dimanche dernier suscite de nombreuses interrogations, d’autant que l’homme se portait comme un charme avant que le drame ne survienne. Pour Lida Kouassi Moïse, l’ancien Ministre de la Défense du régime Gbagbo, c’est la mort de trop. Cette fois ci il demande une autopsie en règle car la mort par arrêt cardiaque n’est plus valable.

Le témoignage du chauffeur peut-il être déterminant ?


 « J’ai ressenti une grande tristesse en apprenant la mort de notre frère Marcel Gossio. Cette mort est pour le moins curieuse, inquiétante et inacceptable. Nous devons exiger, pour une fois, l’autopsie du corps pour que les choses soient claires. Il nous faut comprendre l’origine de cette curieuse série de morts subites par arrêt cardiaque !», a dit l’ancien Ministre, au lendemain de la mort de son camarade de lutte. Selon les informations reçues, le FPI demande une expertise médicale indépendante et si possible à l’étranger afin que la vérité soit dite sur la mort, un peu trop brusque, de Marcel Gossio.

Pour comprendre Lida Kouassi Moïse, il faut revenir sur les circonstances de la mort de l’ancien DG du PAA. Un proche du défunt, Armand Douyou, a confié que Marcel Gossio se trouvait avec son chauffeur quand il passa l’arme à gauche. Selon lui, l’ancien DG du PAA et son chauffeur se sont rendus, le dimanche, à Port Bouët pour l’achat d’un terrain. « Quand ils sont arrivés, le chauffeur dit avoir garé la voiture et M. Gossio est rentré dans une cour où on l'attendait. Trente minutes après, quelqu'un est sorti de la cour pour signifier au chauffeur que son patron est pris de malaise. C'est comme ça qu'il a accouru et l'a trouvé dans un état très critique. Par la suite, le chauffeur l'aurait automatiquement mis dans la voiture et conduit dans une clinique. C’est en cours de route que le cadre FPI rendra l’âme.

Que s’est-il passé dans cette cour ? Avec qui Marcel Gossio avait rendez-vous ? Quelle est a été la teneur de leurs échanges ? Qu’a exactement vu ou entendu le chauffeur ? 

Toutes ces questions doivent trouver réponse afin de faire la lumière sur cette énième mort au sien du FPI.


Paula K. avec Alex Dimeco Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1733864 : 1.65 mb
MEMORY : 1529488 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.