Criminalité et terrorisme : Des États africains planchent sur un mécanisme commun de lutte

La 5e édition du séminaire sur la justice criminelle pour les pays d’Afrique francophone a eu lieu hier, à l’hôtel Palm Club à Cocody.


La paix, la stabilité et la sécurité des États du continent sont au cœur de l’engagement du Japon en Afrique. La République nipponne est d’autant plus préoccupée par le sujet qu’elle a initié, depuis 2013, un séminaire sur la justice criminelle pour les pays d’Afrique francophone. L’événement, qui était à sa 5e édition hier, a réuni à l’hôtel Palm Club, à Cocody, des experts, des officiers de police judiciaire, des procureurs, des juges d’instruction, des juges de première instance, des juges de l’application des peines et des officiers de gendarmerie de pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Dans son discours introductif, l’ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, Hiroshi Kawamura, a appelé les participants à des échanges fructueux pouvant aboutir à l’élaboration d’un mécanisme commun de lutte contre le crime organisé et le terrorisme. « Le renforcement des capacités du système judiciaire pour assurer un cadre juridique stable est indispensable à la promotion des investissements privés, socle du développement économique (…). J’exhorte chaque participant à relayer largement les acquis de ce séminaire dans son pays », a préconisé le diplomate japonais.

Les thèmes principaux débattus au cours de ce séminaire sur la justice criminelle portaient sur les enquêtes, les poursuites pénales, les procès, la lutte contre la criminalité et l’extrémisme. Pour Hiroshi Kawamura, les pays participants sont tous confrontés aux problématiques abordées lors de la rencontre. D’où la nécessité de mutualiser les efforts pour y apporter des réponses idoines. « Il est évident qu’un gouvernement ne peut singulièrement éradiquer la criminalité et le terrorisme sur son territoire sans une coopération régionale et internationale. Je souhaite que le précieux réseau humain que vous allez établir avec les responsables d’autres pays soit d’un grand profit pour vos pays respectifs », a-t-il recommandé.

Le cinquième séminaire sur la justice criminelle pour les pays d’Afrique francophone a été organisé en étroite collaboration avec l’Institut des Nations-unies pour la prévention du crime et le traitement des délinquants en Asie et en Extrême-Orient (Unafei) et l’Institut national de formation judiciaire (Infj) de la Côte d’Ivoire.

GERMAIN GABO/Fratmat.info

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1649832 : 1.57 mb
MEMORY : 1430744 : 1.36 mb