Publicite

Crise post-électorale au Gabon : le présumé hacker ivoirien Sihifowa Yeo comparait mardi à Libreville

Le présumé hacker ivoirien interpellé au Gabon, Sihifowa Yéo, accusé par les autorités gabonaises de piratage des résultats de l’élection présidentielle en faveur de l’opposant Jean Ping, comparait mardi à Libreville, rapporte Radio France Internationale (RFI).

Interpellé pour "atteinte à la sécurité et à la sûreté de l’Etat" gabonais, cet Ivoirien de 35 ans, avait désigné Jean Marc Zoé, présenté comme un "chargé de mission" à la présidence de Côte d’Ivoire, comme étant celui qui l’a mandaté au Gabon pour l’élection présidentielle.

Il avait expliqué s’être rendu à Libreville pour "mettre en place un système de collecte de données relatives aux élections présidentielles pour le compte du candidat Ping", par la création d’une application androïd dénommée "Regardez les élections au Gabon (REGAB)".
Publicite

Pour les autorités gabonaises, il s’agit plutôt d’une "application pirate (…) reconnue pour pirater l’ensemble des données personnelles de ses utilisateurs", en plus de "l’échange de données incontrôlées".

Accusé également de “fabrication de faux procès-verbaux, mise en place de collecte de données et falsification de résultats’’, le jeune homme est derrière les barreaux à Libreville depuis le 31 août.

Serge Alain KOFFI
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1728048 : 1.65 mb
MEMORY : 1502352 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.