Déguerpissement d’Adjamé village : Plusieurs générations de guerriers Ebrié sortent , la police recule et se retire pour l’instant

Depuis ce matin, d’Adjamé village a été secoué par des affrontements entre la population autochtone Ebrié et un détachement de la police nationale. Le calme est revenu depuis cet après-midi dans le village Ebrié, après le retrait des forces de l’ordre.

Les Ebrié se serrent les coudes pour repousser la police

Depuis quelques heures, une petite accalmie à Adjamé village, particulièrement à Saint Michel, épicentre de la contestation villageoise. Aux dernières nouvelles, la police aurait abdiqué suite à la mobilisation exceptionnelle des Ebrié de plusieurs villages d’Abidjan. De sources sures, plusieurs générations de Tchaman, venus notamment d’Anono et Anoumanbo, ont prêté mains fortes à leurs frères d’Adjamé village. Aidés de jeunes volontaires, ces « guerriers » Ebriés auraient opposé une résistance farouche aux forces de l’ordre, qui auraient préféré se replier afin de faire passer l’orage. Le secteur Saint Michel serait en ce moment jonché de débris de grenade, de gaz lacrymogènes et de bric à brac.

Un répit plus qu’une victoire

Si les policiers ont libéré la zone suite à ce qu’on pourrait appeler la révolte des Ebrié, c’est surement par pure stratégie. Sans aucun doute, ils reviendront continuer le déguerpissement car le 4e pont devrait passer par là. Le développement national ne s’accommandant pas de protestations d’un peuple en particulier, fut-il propriétaire terrien, le repli constaté ne sera qu’un répit. Toutefois, la sortie des guerriers Ebrié est un signe plus qu’évident de la détermination des autochtones d’Abidjan à ne pas céder un seul mètre carré de ce village à l’Etat. La question que l’on devrait se poser maintenant est de savoir si l’Etat de Côte d’Ivoire a prévu des dédommagements après le déguerpissement. Si oui alors le problème serait ailleurs, autre qu’une allergie au développement. C’est peut-être un attachement trop excessif des Ebriés à leur terre natale qui serait sous l’effet d’une sorte « invasion étrangère ».

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1745480 : 1.66 mb
MEMORY : 1516840 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.