District d’Abidjan : Après le Plateau, trois autres mairies PDCI dans le collimateur du pouvoir

Exit Jean Noël Akossi Bendjo de la mairie du Plateau, le pouvoir s’appèterait-il à mettre sur la sellette trois autres maires PDCI du district d’Abidjan ? C’est le schéma qui se dessine clairement. Les concernés sont Beugré Djoman de Bingerville, Raymond N’dohi Yapi de Koumassi et Aby Raoul de Marcory. Qu’ont-ils fait pour être dans le viseur du régime d’Abidjan ?

Des visites impromptues signalées ces derniers jours

Après la révocation du maire du Plateau, Akossi Bendjo, suite à un audit ayant relevé un compte dormant au profit d’un ses clients, le PDCI-RDA dépité, avait réclamé des inspections sur toutes les mairies d’Abidjan, si tant est-il que le pouvoir veut jouer la carte de la bonne gouvernance. Le PDCI a bel et bien été entendu, mais ce sont trois autres mairies gérées par ses cadres qui sont dans le collimateur de la justice et non celles sous la coupe du RDR.

En effet, ces derniers jours, l’on fait cas d’inspections inopinées d’agents de l’Etat dans les mairies de Bingerville, Koumassi et Marcory administrées respectivement par Beugré Djoman, N’dohi Yapi Raymond et Aby Raoul. Selon certaines sources, les inspecteurs de l’Etat disent avoir découvert d’importants détournements au niveau desdits services.

Remarquons que ces audits surviennent juste après le dépôt, à la CEI, le mercredi 29 août dernier, des candidatures pour les élections municipales et régionales d’octobre. Simple coïncidence ?

Victimes de leur fidélité au PDCI d’Henri Konan Bédié ?


En politique, les coïncidences ne se produisent que trop rarement, surtout quand le passé récent regorge de références. L’on se souvient encore que l’audit de la mairie du Plateau a été réalisé lorsqu’Akossi Bendjo s’est ouvertement déclaré anti-RHDP parti unifié. Justement, les maires Beugré Djoman, Raymond N’dohi Yapi et Aby Raoul se voient coller un audit sur le dos au lendemain du dépôt de leurs candidatures à la Commission Electorale Indépendante (CEI), en tant que candidats PDCI. Qu’ils le veuillent ou non, ils sont désormais classés comme PDCI. C’est un soufflet pour le pouvoir et une victoire pour Henri Konan Bédié et son capitaine Maurice Kacou Guikahué. Or qui n’est pas avec moi, est contre moi et ce n’est pas le philosophe italien Machiavel qui dira le contraire.

A l’évidence, l’épée de Damoclès suspendue sur la tête de ces trois personnalités, est finalement en train de s’abattre, inexorablement. Leur coupera-telle la tête comme à Akossi Bendjo ? Les résultats des audits sont très attendus.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1732152 : 1.65 mb
MEMORY : 1529024 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.