Publicite

Eau potable: De grandes perspectives s’ouvrent avec l’adoption d’outils de référence

Selon le ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi, « il était plus que nécessaire de doter le secteur de l’eau d’outils de référence lui permettant de définir les grandes orientations stratégiques. Ce, en vue d’attirer les investissements étrangers ».

En vue d’un développement harmonieux et durable du secteur de l’eau potable en Côte d’Ivoire, les acteurs dudit secteur sous la houlette du ministère des Infrastructures économiques viennent d’adopter les documents de référence permettant de définir les grandes orientations stratégiques.

C’était au terme d’un atelier tenu, le 17 octobre 2016, à Abidjan-Cocody, portant sur le thème: « Validation des projets de document et politique sectorielle de l’eau potable en Côte d’Ivoire et de stratégie nationale de gestion et de maintenance des infrastructures d’eau potable en milieu rural ».
Publicite

Selon le ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi, « il était plus que nécessaire de doter le secteur de l’eau d’outils de référence lui permettant de définir les grandes orientations stratégiques. Ce, en vue d’attirer les investissements étrangers ». Il a indiqué que l’atelier est organisé dans le cadre de la mise en œuvre du Programme hydraulique et assainissement pour le millénaire (Pham) financé par l’Union européenne (Ue). Et marque une étape décisive dans le processus de mise en place d’un cadre institutionnel et réglementaire pour le secteur de l’eau potable.

Exprimant la reconnaissance du gouvernement à l’Ue pour son soutien, Patrick Achi a relevé que l’accès à l’eau potable aux populations urbaines et rurales constitue une préoccupation majeure pour celui-ci, qui en a fait une priorité.

C’est pourquoi, il a appelé les acteurs et tous les partenaires à mutualiser leurs efforts en vue « d’apporter des réponses hardies et innovantes à la réalisation des objectifs de développement tendant à combler les attentes des populations en eau potable ».

Pour sa part, la cheffe de coopération de la délégation de l’Ue en Côte d’Ivoire, Daniela Rofi, a relevé que le Pham financé à hauteur de 25 millions d’euros (environ 17 milliards de Fcfa) du 10e Fonds européen de développement (Fed) est un élément très important de la coopération entre l’Ue et la Côte d’Ivoire. 

Narcisse Angan
fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1712544 : 1.63 mb
MEMORY : 1492336 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.