École primaire: Des parents se prononcent sur la reprise des cours les mercredis

L’application de cette décision s’est faite de façon brutale. Le ministère aurait dû préparer les élèves à cette éventualité, depuis la précédente année scolaire. « Ce sera difficile dans un premier temps. Car, cela fait  plusieurs années que les cours de mercredi ont été suspendus », a-t-il constaté.

Lundi, un arrêté  du ministère de l’Éducation nationale  a révélé qu’à compter de la  rentrée scolaire  2016-2017, les élèves du primaire auront cinq jours de semaine de travail (lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi) contre les quatre fixés antérieurement (lundi, mardi, jeudi et vendredi). La réforme a suscité la réaction de certains  parents d’élèves.

« C’est une bonne mesure qui va augmenter le volume de travail de nos enfants dans les établissements publics », a encouragé M. Kobiané Richard, un parent d’élèves, à Abidjan-Bingerville. Selon lui, dans certains établissements publics primaires, des instituteurs initient des cours de renforcement pour « escroquer les parents d’élèves. Ces cours se déroulent de 8 heures à 11 heures. Pour y participer, mon fils paie 250 Fcfa ou même 300 Fcfa à chaque séance. Finalement, il faut prévoir au moins 1000 Fcfa par mois pour garantir les cours de renforcement à mon fils  ».

M. Kobiané qui déplore cette situation indélicate, pense que ces enseignants  gagneraient plutôt à former gratuitement les élèves le mercredi, pour s’assurer de meilleurs résultats.

Quant à M. Ouédraogo, ouvrier à Abidjan-Adjamé, cette décision vient mettre fin aux nombreux cours de renforcement initiés par des enseignants les mercredis. « Si les enfants sont officiellement en classe les mercredis, nous pourront économiser », a-t-il salué. A l’en croire, les cours de renforcement sont contraignants. «  Les sujets  de  compositions de ces cours sont parfois utilisés dans les évaluations des apprenants. Ceux des élèves  qui ne participent pas à ces enseignements sont ainsi pénalisés », a-t-il ajouté.

Saluant cette réforme, Mme Kouakou Gisèle, à Abidjan-Bingerville,affirme que « dans la poursuite de l’excellence, les enfants pourront bénéficier d’une journée de plus de formation. Toute chose qui contribuera à corriger leurs lacunes ».

Cet avis n’est pas partagé  par  certains d'entre eux. C’est le cas de  M. Kra  Koffi. Il témoigne que, en dehors de la ville d’Abidjan, dans son village par exemple, les gens ont des difficultés financières. Par conséquent, les élèves du primaire n’ont qu’une seule tenue. Ils utilisent ainsi le mercredi pour faire la lessive. Poursuivant il explique que l’application de cette décision s’est faite de façon brutale. Le ministère aurait dû, préparer les élèves à cette éventualité, depuis la précédente année scolaire. « Ce sera difficile dans un premier temps. Car, cela fait plusieurs années que les cours de mercredi ont été suspendus », a-t-il constaté.

Tout comme M. Koffi, Diomandé Magloire, photographe professionnel à Abidjan -Riviera, insiste. « Ce n’est pas une bonne idée. Par le passé, les jeudis étaient consacrés au jour de repos des élèves du primaire. Puis ce fut le mercredi. Les enfants ont véritablement besoin de temps de divertissement. Sans quoi, ils seront épuisés. » Et un directeur d'école primaire à Abidjan-Bingerville de renchérir. « Avec cette réforme, il s'agit désormais de donner 36 heures de cours par semaine aux élèves au lieu des 28 à 30 heures d'enseignement par le passé. Mieux les formations continues recommandées aux instituteurs seront difficilement réalisables », a-t-il déploré.

Dès la rentrée scolaire 2016-2017, il y aura une demi-journée de classe, mercredi, dans l’enseignement primaire, a annoncé, lundi, le ministère de l’Éducation nationale, selon un arrêté du ministre portant modification de la semaine de travail dans l’enseignement primaire.

Isabelle Somian
fratmat.info

Laisser un commentaire

PEAK : 1727680 : 1.65 mb
MEMORY : 1524072 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.