Publicite

Education : Grève, rencontre Kandia Camara et syndicats, « Nous nous sommes parlés, nous nous sommes accordés sur un bon nombre de points »

La rencontre prévue ce vendredi 17 mai à son cabinet avec les syndicats signataires des accords issues des pourparlers de Grand-Bassam et la ministre de l’éducation nationale Kandia Camara, a eu lieu dans « des excellentes conditions».
Publicite

A la presse, la ministre ivoirienne de l’Education nationale, Kandia Camara a assuré s’être accordée avec les syndicats sur des points de revendications des enseignants qui réclamaient entre autres de meilleures conditions de vie de travail, avant de saluer les « excellentes conditions dans lesquelles se sont déroulées les échanges ».

« Nous nous sommes parlés, nous nous sommes accordés sur un bon nombre de points », a annoncé Mme Camara.

« J’ai le plaisir de dire à la suite de plus de deux heures d’échanges avec nos partenaires syndicaux que la paix est revenue dans la maison », s’est réjoui Mme Camara.

Selon la ministre, des « échanges fructueux » se sont soldés par des accords sur les revendications à caractère administratif car, elles sont « réalisables et peuvent être satisfaites » au niveau du ministère dont elle a la charge et celui de la fonction publique qui en a donné l’assurance.

« Nous allons continuer à discuter des points qui pour l’heure n’ont pas encore pu trouver de solutions », a-t-elle rassuré ajoutant que les problèmes d’ordre financier seront remontés au niveau du Premier ministre.

Pour sa part, le porte-parole,  la Coalition des syndicats du Secteur Education / Formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI) Pacôme Attaby, dit s’en remettre à ses pairs pour les prochaines décisions.

« Nous allons faire le point à nos mandants et nous serons informés de la suite incessamment », a  fait savoir M. Attaby, précisant que le mot d’ordre de grève du syndicat n’est « pas suspendu donc court toujours ». Sur la question des examens de fin d’année scolaire qui coïncident avec la grève, le porte-parole,  la Coalition des syndicats du Secteur Education / Formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI), soutien que la balle est plutôt dans le camp du gouvernement. « Nous appelons le gouvernement à aller plus vite pour que le climat soit plus rassurant avant d’aller aux examens scolaires », a-t-il conclu.

Début Avril, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly avait chargé les ministres en charge de l’Education Nationale de continuer les discussions avec les formations Syndicales afin de trouver un consensus pour une sortie de crise. Le gouvernement ivoirien est engagé dans des discussions avec les enseignants du primaire et du secondaire qui observent une série de grèves depuis janvier 2019.



Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1713088 : 1.63 mb
MEMORY : 1488368 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.