Education : Paiement des frais de scolarité aux établissements privés laïcs, l’Etat décaisse une enveloppe de 30,9 milliards FCFA (Mariatou Koné)

Les fondateurs des écoles privées ivoiriennes qui menaçaient de fermer les établissements scolaires privés laïcs et confessionnels obtiendront 30,9 milliards FCFA.   

En effet, c’est la nouvelle ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné qui l’a annoncé, lundi, à l’issue d’une rencontre avec la Conférence des présidents des associations de fondateurs d’établissements scolaires privés laïcs et confessionnels de Côte d’Ivoire (CPAFESP). L’Etat de Côte d’Ivoire, a-t-elle poursuivi, déjà le 08 avril 2021, a « payé une partie et aujourd’hui, nous avons pris l’engagement de payer les 30,9 milliards FCFA qui restaient ». 

« L’Etat de Côte d’Ivoire, déjà le 08 avril 2021, a payé une partie et aujourd’hui, nous avons pris l’engagement de payer les 30,9 milliards FCFA qui restaient. Nous avons donné les instructions à monsieur le directeur des affaires financières afin que cet argent soit intégralement payé dès aujourd’hui selon bien sûr les procédures des engagements et des mandats », a-t-elle indiqué.

« Je considère qu’à partir de ce soir les compteurs sont à zéro pour le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. Nous avons travaillé dans la quiétude, main dans la main dans un cadre permanent de dialogue direct avec nos partenaires pour sauver l’école ivoirienne » s’est-elle félicitée, exhortant que « nous devrons faire en sorte que la qualité soit de mise ».

Le porte-parole de la Conférence des présidents des associations de fondateurs d’établissements scolaires privés laïcs et confessionnels de Côte d’Ivoire (CPAFESP), le Père Jean Luc N’Drèman Assoi a salué cette "bonne nouvelle". « A ce jour, selon notre comptabilité, l’Etat nous devait environ 31 milliards FCFA, mais on ne savait pas si cette somme allait être payée ou pas. La bonne nouvelle que nous saisissons ce soir au sortir de cette rencontre est que madame la ministre sur place a demandé au financier pour que cette somme soit payée à partir de ce soir », a-t-il rapporté.

Pour rappel, les fondateurs avaient annoncé fin mars dernier de débrayer à partir du 14 avril 2021 pour réclamer notamment le paiement intégral des restes à payer des sommes inscrites sur le budget 2020 et sur les décisions financières de l’année scolaire 2019-2020 pour un montant total de plus de 50 milliards FCFA. En attendant la réunion de ce lundi 19 avril 2021, ils ont suspendu le mardi dernier ce mot d’ordre qui vient d’être définitivement levé.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1705008 : 1.63 mb
MEMORY : 1502832 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.