Publicite

Enlèvement de la petite Maëlys : La prison à vie pour la nounou et ses complices ?

En attente de leur procès, la nounou Joëlle et son oncle chez qui elle s’est cachée avec Maëlys après le kidnapping, risquent une lourde peine de prison selon une information de la justice. En effet, le Tribunal de Première Instance d’Abidjan-Plateau n’a pas écarté une peine de prison à vie conformément à l’article 370 de la loi du 9 mars 2015. 
Publicite

Que dit la loi sur l’enlèvement ?

Alors que les auteurs du kidnapping de la petite Maëlys attendent d’être jugés, le Tribunal de Première Instance d’Abidjan-Plateau a instruit la presse sur les peines encourues par ceux-ci. Dans cette affaire, révèle le tribunal, l’accusée principale ainsi que ses complices que sont l’oncle et le copain risquent la prison à vie selon l’article 370 de la loi 2015-134 du 9 mars 2015. Ledit article stipule en son alinéa 1 que: « Quiconque, par fraude ou violence, enlève sous quelque forme que ce soit des mineurs des lieux où ils étaient placés par ceux à l’autorité ou à la direction desquels ils étaient soumis, est puni d’un emprisonnement de cinq à dix ans et d’une amende de 500.000 à 50.000.000 de Francs CFA ». A l’alinéa 3 du même article on peut lire : « Si le coupable s’est fait payer ou a eu pour but de se faire payer une rançon par les personnes sous la surveillance desquelles l’enfant était placé, la peine est l’emprisonnement à vie. La peine est l’emprisonnement de cinq à vingt ans si le mineur a été retrouvé vivant, avant qu’il ait été rendu l’arrêt de condamnation ». 

Un emprisonnement à vie ?

Pour le cas d’espèce, la nounou, l’oncle et le copain en fuite, principal commanditaire de cette prise d’otage ont : 
- Effectivement enlevé la mineure au domicile de ses parents.
- Demandé une rançon de 8 millions qu’ils n’ont toutefois pas perçue parce que pris avant la transaction. Ce qui n’enlève rien aux prescriptions de l’article.
Fort de ces deux éléments les kidnappeurs risquent l’emprisonnement à vie, mais une donnée pourrait les en soustraire. L’enfant a été retrouvée en vie alors qu’aucune condamnation n’a encore été prononcée. 

Le coup raté de la nounou et ses complices

Le lundi 18 juin 2018, une nounou du nom de Joëlle avait enlevé la petite Maëlys au domicile de ses parents à Cocody Angré CNPS, après avoir constaté qu’il lui était impossible de voler ses patrons qui n’étaient pas aussi riche qu’elle l’aurait pensé. La nounou est ensuite allée se cacher, avec le bébé, chez son oncle à Yopougon Gesco, sur conseil de son copain, le cerveau du kidnapping. Là-bas, les trois commanditaires que sont la nounou, l’oncle et le petit copain demandent une rançon de 8 millions aux parents de Maëlys. Les appels fréquents entre les preneurs d’otage et les parents de la victime, ont permis à la Police criminelle de pister les premiers et de retrouver l’enfant perdu. La servante et son oncle seront arrêtés puis incarcérés. Quant au copain, il court toujours dans la nature. 

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1685704 : 1.61 mb
MEMORY : 1478656 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.