Publicite

Evacuation humanitaire : le 1er "contingent 2018" de migrants Ivoiriens en libye est arrivé

De nombreux enfants non accompagnés, certains sans parents et plusieurs femmes enceintes ont fait partie du premier contingent de migrants en situation de détresse en Libye, qui ont été rapatriés volontairement par un vol libyen qui est arrivé en début de soirée ce jeudi 1er février, à l’Aéroport Félix Houphouët-Boigny (côté Djeda). Ils ont eu l’honneur d’être accueillis par deux ministres dont Mme Mariatou Koné, de la Solidarité, de la femme et de la protection de l’enfant et M. Ally Coulibay de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, patron de cette initiative.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) sous la diligence de Marina Schramm, chef de projet, demeure toujours aux côtés du Gouvernement pour assurer le soutien logistique et l’assistance médicale de première nécessité lors de cette opération d’évacuation humanitaire.

C’est la première opération de l’année 2018 qui concerne 153 ivoiriens, cela porte le chiffre d’ivoiriens qui ont été rapatriés à 1357 au total. La seconde est prévue dans un bref délai à savoir, le 19 février, ce jour-là, 256 migrants volontaires seront rapatriés. Selon le ministre Ally Coulibaly, cette opération est menée avec le soutien financier de l’Union Européenne (UE), à travers le Fonds fiduciaire et l’OIM. Il a salué également la présence de la Mme la ministre de la Solidarité pour la prise en charge de nombreux enfants qui sont arrivés parmi les migrants, certains n’ayant pas de parent, il va falloir s’en occuper. « C’est la réalité », a-t-il été ému.

Il a poursuivi en indiquant que la Côte d’Ivoire continuera de rapatrier les ivoiriens qui sont en détresse en Libye et ailleurs dans le monde. Sur 7503 qui ont été recensés, il reste près de 5000 migrants à rapatrier. « Tout le long de l’année, par vagues successives, nous allons procéder au retour de nos compatriotes qui vivent dans des situations extrêmement difficiles », a-t-il révélé.

Après des échanges que le ministre Ally Coulibaly a eus avec des jeun es migrants heureux de rentrer au bercail, il a fait le constat de ce que malgré les campagnes de sensibilisation que son département a menées, il y a des jeunes (rapatriés après 7 mois) qui succombent toujours à la tentation d’aller à l’aventure. Il y a n’en qui partent de la Côte d’Ivoire, d’autres de l’Algérie, mais malheureusement quand ils arrivent là-bas, ils sont incarcérés dans des prisons en Libye. « La plupart de ceux qui sont de retour aujourd’hui, étaient en détention dans les 42 centres qui ont été identifiés », a-t-il confié.

Concrètement, après leur rapatriement volontaire, le plus important c’est de pouvoir réintégrer ces jeunes et femmes dans le tissu socioéconomique. Et en cela, le ministre a soutenu que l’UE devrait orienter son appui en faisant en sorte que des centres de formation soient multipliés pour pouvoir retenir ces jeunes.

Quant à son homologue de la Solidarité, elle a été émue de compassion du retour d’une trentaine de femmes, certaines enceintes et 22 enfants parmi lesquels 06 sont non accompagnés. Des enfants orphelins sur la voie de la migration.

« Nous allons les prendre en charge. Les femmes enceintes vont être conduites immédiatement à l’hôpital, les enfants vont être placés dans des institutions afin qu’ils puissent bénéficier de chaleur familiale et qu’ils puissent aller à l’école. La prise en charge sera totale grâce à l’appui de nos partenaires », a déclaré la Ministre Mariatou Koné

Ministères
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1761520 : 1.68 mb
MEMORY : 1531856 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.