Fête du Travail : Amadou Gon Coulibaly évoque « la nécessité de revoir les textes » de droit à la grève, car elle « ne doit pas mettre à mal la marche du pays »

Présidant la célébration de la Fête du Travail le 1er mai 2019 à Abidjan, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a indiqué que la grève, quoique légale, ne doit pas mettre à mal la marche du pays. Il  a évoqué « la nécessité de revoir les textes réglementaires » relatifs au droit à la grève dans le secteur public suite aux récentes grèves observées dans l’éducation et de la Santé.

« Certes, la grève est légale et doit être un moyen d’avancer dans les revendications d’ordre corporatistes. Mais, elle ne doit pas constituer une fin qui met à mal la marche du pays », a-t-il dit.

« Les différentes crises sociales nous invitent à la réflexion sur la nécessité de revoir les textes législatifs et règlementaires en matière de droit de grève dans le secteur public », a indiqué M. Gon. Pour le chef du gouvernement, cette réflexion vise « à protéger les élèves, étudiants, les parents d’élèves pour le secteur de l’éducation et des malades pour le secteur de la santé » car, « tout en respectant les droits des travailleurs à la grève, l’Etat doit veillé à la disponibilité des services publics aux populations ».

Amadou Gon Coulibaly a déploré les récentes grèves en dépit de la trêve sociale entre le gouvernement et les organisations professionnelles. Le premier trimestre de l’année  a été émaillé de grèves notamment dans le secteur de l’éducation où les enseignants avaient interrompu les cours début février pour demander entre autres, l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Les cours ont finalement repris le 25 mars dernier après plusieurs négociations entre les syndicats des enseignants et les ministères de tutelle.

Toutefois, La Coalition du secteur éducation formation de Côte d’Ivoire (Cosefci), un syndicat d’enseignants, qui dit être « restée sur sa faim » après des pourparlers en mars, annonce « une assemblée générale extraordinaire le 08 mai à l’effet d’apprécier la situation et prendre les mesures qui s’imposent ». Amadou Gon Coulibaly a rendu hommage à tous les travailleurs ivoiriens, notamment les agriculteurs.

Il a rassuré sur la volonté du Président de la République Alassane Ouattara et du gouvernement d’améliorer les conditions de vie et de travail des populations.

D’où la mise en place du Programme Social du Gouvernement (PSGouv), d’un coût de 727,5 milliards de FCFA, pour renforcer le social dans les secteurs tels que l’eau potable, l’électricité, l’éducation et la santé.



Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

 

 
 

Laisser un commentaire

PEAK : 1705080 : 1.63 mb
MEMORY : 1498752 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.